Publicité

Les retards du 787 oubliés pour Boeing

Boeing revient dans le vert à 837 millions de dollars. Le constructeur aéronautique a relevé ses prévisions.

Le groupe américain de défense et d'aéronautique Boeing a annoncé un retour dans le vert avec un bénéfice net de 837 millions de dollars au troisième trimestre, un an après les pertes dues aux retards sur le 787, et il a relevé ses prévisions. Pour la période juillet-septembre, le chiffre d'affaires a progressé de 2% sur un an à 16,967 milliards de dollars, dépassant les attentes des analystes (16,72 milliards USD).

Le bénéfice rapporté au nombre d'actions a lui aussi nettement dépassé les attentes, à 1,12 dollar, au-delà du 1,05 dollar escompté.
Le bénéfice par action annuel est désormais attendu entre 3,80 et 4 dollars, contre une précédente fourchette de 3,50 à 3,80 dollars.
La fourchette de prévision de chiffre d'affaires annuel a été resserrée, se situant désormais entre 64,5 et 65,5 milliards de dollars, contre 64 à 66 milliards annoncés jusqu'à présent.

"Nos résultats et nos prévisions révisées illustrent la solide performance de notre production commerciale et des programmes de services, et la capacité de nos activités de défense à produire des résultats solides dans un climat difficile", a souligné le PDG Jim McNerney, cité dans un communiqué.
"Les commandes ont été particulièrement encourageantes, avec un contrat pluriannuel de production pour 124 appareils F/A-18 et plus de 200 commandes commerciales nettes", a-t-il précisé.

Le F/A-18 "Super Hornet" est un avion de combat multirôle fabriqué à l'origine par McDonnell Douglas, racheté par Boeing en 1997.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés