Publicité

Nouvelle avarie de moteur pour un appareil Qantas

Jeudi, un A380. Vendredi, un 747-400. Deux jours d'affilée, Qantas doit faire face à une avarie de moteurs. Mais avec deux avions différents.

Un Boeing 747-400 de la compagnie australienne Qantas a dû faire un atterrissage d'urgence vendredi à Singapour après une avarie de moteur. Avec 412 passagers à son bord, le Boeing 747-400 s'est posé sans encombre à l'aéroport Changi de Singapour, a indiqué la porte-parole de la compagnie. "Peu après le décollage le commandant de bord a eu un problème avec l'un des moteurs", a-t-elle précisé.

Un des passagers a raconté que des flammes sortaient de l'avion peu après son décollage. "On voyait des flammes sortir du réacteur", a déclaré à des journalistes Terence Sim, originaire de Singapour, après avoir débarqué. Un autre passage d'origine australienne a ajouté qu' "Il y avait eu une explosion, pas particulièrement sonore, mais assez sonore pour attirer notre attention". Ces incidents n'ont, néanmoins, pas provoqué de scènes de panique à bord de l'appareil. Plusieurs passagers ont rapporté que l'avion avait volé pendant 25 minutes pour larguer du kérosène avant d'atterrir.

Il s'agit du deuxième incident en deux jours impliquant des avions de la compagnie australienne. La veille, un autre appareil de Qantas, un Airbus A380, avait déjà été contraint à un atterrissage d'urgence à Singapour, également en raison d'une avarie moteur. La compagnie a aussitôt suspendu les vols de ses Airbus A380.

Le directeur général de Qantas, Alan Joyce, a déclaré que selon les premiers éléments de l'enquête sur l'incident de jeudi, il s'agirait plutôt d'"une avarie matérielle (...) ou d'une question de conception" que d'un problème de maintenance. "Il s'agit d'un problème de moteur, et la maintenance des moteurs a toujours été assurée par Rolls-Royce depuis que l'appareil en est équipé", a déclaré M. Joyce.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés