Objectif Bourse pour Virgin Galactic

©AFP

La société de tourisme spatial de Richard Branson, Virgin Galactic, annonce son entrée en Bourse via une fusion avec une société cotée.

La compagnie de tourisme spatial Virgin Galactic annonce qu'elle décollera bientôt en Bourse, en fusionnant avec une société d'investissement déjà présente à Wall Street. "Une fusion pour créer la toute première entreprise de tourisme spatial cotée en Bourse", lit-on dans un communiqué de la société du milliardaire britannique Richard Branson.

Après la réalisation de cette transaction, la majorité des fonds en numéraire de SCH devrait être ajoutée au bilan de Virgin Galactic pour financer son fonctionnement et sa croissance.
Virgin Galactic et SCH
dans un communiqué

Concrètement, Virgin Galactic va fusionner avec Social Capital Hedosophia (SCH) . Cette société d'investissements, cotée à New York, détiendra 49% de la société fusionnée dont la naissance est prévue au second semestre. La valeur totale de cette nouvelle entreprise est estimée à 1,5 milliard de dollars par ses fondateurs.

800 millions de dollars?

Dans un communiqué commun, SCH précise que son fondateur Chamath Palihapitiya va investir 100 millions de dollars supplémentaires dans la transaction et prendre la présidence de la nouvelle société fusionnée. George Whitesides restera directeur général de Virgin Galactic. "Après la réalisation de cette transaction, la majorité des fonds en numéraire de SCH devrait être ajoutée au bilan de Virgin Galactic pour financer son fonctionnement et sa croissance", ont ajouté les deux partenaires.

Le montant exact injecté dans Virgin Galactic n'est pas précisé. Le Wall Street Journal, qui avait révélé l'information, évoque une somme de 800 millions de dollars. Quoi qu'il en soit, cet argent est le bienvenu pour Virgin Galactic. La société a levé plus d'un milliard de dollars depuis sa fondation en 2004, principalement auprès de Richard Branson lui-même.

La compagnie de tourisme spatial devait lever un milliard de dollars supplémentaire auprès du fonds souverain saoudien. Mais Branson a suspendu les discussions avec Ryad au moment de l'affaire Khashoggi - du nom du journaliste saoudien tué le 2 octobre par des agents saoudiens au consulat du royaume à Istanbul.

Un vol commercial bientôt ?

En février, le vaisseau de la compagnie, SpaceShipTwo, commandé par deux pilotes, s'est envolé à 89,9 km d'altitude et a franchi la frontière théorique de la limite de l'espace. Cette limite est fixée à plus de 80 km d'altitude, selon la définition américaine. La convention internationale établit toutefois la frontière de l'espace plus haut, à 100 km, à la "ligne de Karman". Le vaisseau a atteint une vitesse de Mach 3.0 lors de son ascension. Il a atterri sans incident au spatioport du désert de Mojave (sud-ouest des Etats-Unis).

SpaceShipTwo est conçu pour emmener six passagers touristes, mais les essais ont pris des années de retard, notamment à cause de l'accident en plein vol qui a tué un copilote en 2014. Virgin Galactic assure avoir reçu des pré-commandes de la part de 600 touristes de l'espace potentiels qui ont déposé un total de 80 millions de dollars de garantie.

Jeff Bezos (Amazon) fondateur de Blue Origin ©AFP

Début février, Richard Branson a dit qu'il espérait que les essais seraient suffisamment avancés en juillet pour qu'il prenne lui-même place à bord. "Des progrès importants dans notre programme d'essai font que nous sommes sur le bon chemin pour démarrer notre service commercial dans l'espace", s'est-il réjoui. "Un nouveau chapitre s'ouvre au moment où Virgin Galactic atteint un niveau avancé de développement, nous faisons de la place à davantage d'investisseurs et ouvrons la porte ainsi à des milliers de nouveaux astronautes."

Le principal concurrent de Virgin Galactic dans cette aventure est Blue Origin, société fondée par le milliardaire et patron d'Amazon Jeff Bezos. La société SpaceX du cofondateur de Tesla Elon Musk travaille aussi sur le sujet.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n