Partoune (Liege Airport) pour une régionalisation du contrôle aérien

Luc Partoune, CEO de l'aeroport de Liège. ©Jonas Roosens

Le trafic aérien sera à nouveau à l’arrêt au-dessus de l’aéroport de Charleroi (BSCA), ce mercredi matin entre 8h et 10h, a annoncé Skeyes (ex-Belgocontrol), l’entreprise publique chargée du contrôle du trafic aérien. Depuis le début de l’année, les aiguilleurs du ciel ont accumulé 12 jours d’actions de protestation, ce qui a coûté des millions d’euros aux compagnies et entreprises présentes à Liege Airport, a déploré l’aéroport de Bierset dans un communiqué.

La Suède et l’Angleterre passent par un appel au marché pour contrôler leur ciel.

Pour Luc Partoune, cette situation est inadmissible. Le CEO de Liege Airport plaide en faveur d’une régionalisation du contrôle aérien et pour la privatisation de ce service, "qui ne peut en aucun cas être interrompu". "Il est totalement anormal qu’une minorité de contrôleurs aériens mette en danger l’activité économique de notre aéroport, des compagnies aériennes et de leurs clients", a-t-il relevé en ajoutant que "Skeyes n’assure plus le service pour lequel il est payé."

Le conflit social auquel Skeyes est confrontée depuis plusieurs semaines a émergé après le dépôt d’un préavis de grève par la CSC et le syndicat libéral. Les tensions tournent notamment autour de l’organisation et de la charge de travail. Une rencontre était en cours mardi soir entre la direction et les syndicats.

Le ministre des Aéroports, Jean-Luc Crucke (MR), s’inscrit, pour sa part, dans le même raisonnement que Partoune. "La Suède et l’Angleterre passent par un appel au marché pour contrôler leur ciel. J’ai demandé à la Société wallonne des aéroports (Sowaer) d’étudier cette possibilité. La régionalisation du contrôle aérien est une piste sérieuse, d’autant que la Flandre y est favorable. Je sais qu’au niveau du droit international, cela n’ira pas de soi mais nous ne pouvons pas continuer comme ça. Les compagnies aériennes ont besoin d’une stabilité pour travailler", constate le ministre.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect