Pourquoi un tel recul du bénéfice opérationnel de Lufthansa?

Reuters ©REUTERS

La compagnie aérienne allemande Lufthansa annonce un bénéfice net pour le 2e trimestre presque divisé par deux, mais a insisté sur le fait que hors charges exceptionnelles, elle a amélioré ses performances opérationnelles. Explications.

Lufthansa a annoncé vendredi une baisse inattendue de son résultat d'exploitation du deuxième trimestre, revenu à 431 millions d'euros, ce qui n'a pas empêché la compagnie aérienne allemande de confirmer ses objectifs annuels.

Elle prévoit ainsi toujours une hausse de son chiffre d'affaires en 2013 ainsi qu'un résultat opérationnel supérieur au niveau de 524 millions d'euros de 2013.

Pour les trois mois à fin juin, les analystes interrogés par Reuters avaient anticipé un bénéfice d'exploitation de 599 millions. Il y a un an, il était ressorti à 594 millions.

• Pourquoi ce recul du bénéfice opérationnel? Lufthansa assure que, sur la première moitié de l'année, la compagnie a amélioré ses performances opérationnelles, si on exclut les charges exceptionnelles qui ont pesé sur les comptes et une base de comparaison défavorable.
En effet, ses performances de l'an dernier avaient été gonflées par des bénéfices exceptionnels liés à la restructuration de sa compagnie Austrian Airlines. Pour ce qui est de cette année, les comptes de Lufthansa ont au contraire été alourdis par le coût de son plan de restructuration en cours, mais aussi par un mouvement de grève le 22 avril.

Le chiffre d'affaires du deuxième trimestre est resté inchangé, 7,84 milliards, alors que le consensus était de 8,12 milliards.

Pour la période d'avril à juin, le bénéfice net de la première compagnie aérienne a été de 255 millions d'euros, en recul de 42,6% sur un an et en dessous des plus de 300 millions attendus en moyenne par les analystes interrogés par Dow Jones Newswires.

 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés