Ryanair: 80% des vols annulés à Charleroi, 100% à Bruxelles le 28 septembre

©AFP

Le personnel de cabine de Ryanair sera bel et bien en grève fin septembre. Il répond à l'appel de sept syndicats dans cinq pays, dont la Belgique.

C'est une confirmation: le personnel de Ryanair se croisera bel et bien les bras le 28 septembre. En Belgique, 80% des vols seront annulés à Charleroi contre 100% à Bruxelles, indique Didier Lebbe (CNE). Soit environ 150 vols annulés en Belgique.

Sept syndicats de cinq pays avaient déjà annoncé début septembre prévoir "la plus grande grève de l'histoire" de la compagnie low cost irlandaise. La date du 28 septembre avait alors été évoquée sans être officialisée.

Les syndicats menacent de faire grève une fois pas mois sans évolution de la situation

Réunis à Bruxelles, les syndicats annoncent que le mouvement touchera la Belgique, les Pays-Bas, l'Espagne, le Portugal et l'Italie. D'autres pays, comme l'Allemagne où une action a bloqué hier quelque 150 vols, pourraient se joindre au mouvement tout comme les organisations des pilotes. En Belgique, les pilotes étant représentés par le même syndicat sont également appelés à faire grève. Il semble que ce soit aussi le cas en Italie. 

Ils menacent aussi de faire grève une fois par mois "jusqu'à ce que cela change!"

"On continue à discuter malheureusement sans aucun résultat. Ils nous promettent pour 2022 la transformation des contrats en contrats nationaux, c'est beaucoup trop tard pour nous," indique Yves Lambot (CNE). "2022 ça va faire partie des obligations qui sont demandées par la Commission européenne. Nous, on veut une application de la loi en 2019."

Les syndicats demandent l'application des différentes législations nationales sur le travail et non plus la seule irlandaise. Ils doivent rencontrer la Commission européenne à 15 heures pour lui faire part de leurs griefs. Ils souhaitent l'intervention d'un conciliateur indépendant européen afin de pouvoir parler d'une seule voix avec la direction. 

Selon les syndicats, un courrier a déjà été adressé cet été aux autorités belges et européennes leur demandant d'imposer le respect de la législation à Ryanair. La réponse est selon eux, surprenante. En substance, on reconnaît tant au niveau de la Belgique que de l'Europe le non-respect des lois par Ryanair. Toutefois, on renvoie la balle dans le camp des syndicats: "C'est à vous de négocier."     

"Tout sera normal"

"Si une grève du personnel de cabine a lieu le 28 septembre , une majorité des vols et des services de Ryanair fonctionneront normalement et nous transporterons l'immense majorité des 400.000 passagers prévus ce jour-là," indique le directeur du marketing Kenny Jacobs. "Comme nous l'avons démontré en Allemagne hier, Ryanair va informer ses clients du faible nombre d'annulations."

Didier Lebbe, syndicaliste CNE, avance que le grève du 28 septembre sera bien suivie en Belgique ©REUTERS

Rappelons toutefois que pour décoller un avion doit être pourvu du personnel navigant (pilote et copilote) et de minimum quatre membres du personnel de cabine (deux à l'avant, deux à l'arrière). Sans cet équipage minimal et sans pouvoir faire appel au personnel en "stand-by", l'appareil reste au sol.

La première compagnie européenne subit une vague de grèves depuis cet été, confrontée à la grogne de son personnel sur les conditions de travail. Pour Michaël O'Leary l'emblématique patron de la compagnie, ces actions sont un "mal nécessaire que la compagnie va combattre pour pouvoir conserver son modèle à bas coût". 

La grève du 10 août avait entraîné l'annulation de 400 vols et affecté plus de 55.000 passagers.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content