Ryanair dans le rouge, mais confiant

Ryanair confirme sa prévision de résultat annuel, malgré un troisième trimestre en perte.

Ryanair a enregistré au troisième trimestre une perte de 10,3 millions d'euros. La compagnie aérienne s'est vu contrainte d'annuler de nombreux vols au troisième trimestre en raison des conditions météorologiques. Au troisième trimestre 2009-2010, la compagnie avait déjà accusé une perte de 10,9 millions d'euros.

La première compagnie low-cost européenne a réaffirmé lundi son objectif de résultat annuel, la hausse de ses tarifs et du nombre de passagers ayant compensé les perturbations dues aux grèves et au mauvais temps.

Pour l'exercice 2010-2011 qui sera clos fin mars, la compagnie irlandaise table sur un résultat net dans le haut d'une fourchette comprise entre 380 et 400 millions d'euros.

Perte décevante

Pour le troisième trimestre fiscal clos fin décembre, Ryanair accuse donc une perte nette de dix millions d'euros, similaire à celle de 11 millions d'euros enregistrée au troisième trimestre de 2009-2010. Le trimestre octobre-décembre, le plus calme de l'année, est traditionnellement un trimestre déficitaire pour les compagnies aériennes.

"Cette petite perte est décevante, alors que nous étions partis pour atteindre l'équilibre mais les résultats ont été affectés par une série de grèves ainsi qu'une série de fermetures d'aéroports en décembre dues au mauvais temps", a expliqué le directeur général du groupe, Michael O'Leary.

Ryanair a annulé plus de 3.000 vols au troisième trimestre, contre un peu plus de 1.400 annulations un an auparavant.

La compagnie compense les difficultés économiques en Irlande par un développement dans des pays comme l'Espagne et l'Italie.

Le chiffre d'affaires du trimestre a crû de 22% à 746 millions d'euros, grâce à une hausse de 6% du nombre de passagers transportés qui a atteint 17 millions et à une augmentation des tarifs de 15%.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés