Ryanair intéressée par une partie de la compagnie aérienne de Thomas Cook

©Dominic Verhulst/dotch.be

La compagnie aérienne low cost Ryanair ne serait pas contre une croissance externe par le biais d'une reprise d'une partie de Thomas Cook Airlines. En ligne de mire: les slots.

Ryanair fait part de son intérêt pour une partie de la compagnie aérienne de Thomas Cook . Le voyagiste avait annoncé la semaine dernière procéder "à une réévaluation stratégique" de sa compagnie aérienne forte de 103 avions. Comme cela s'est fait en Belgique avec Brussels Airlines, Thomas Cook n'exclut donc pas la vente de ses avions.

"Si personne ne devait se porter candidat pour l'ensemble de la flotte, nous serions intéressés par la reprise d'une partie de celle-ci", explique Kenny Jacobs, directeur marketing de la compagnie low cost dans le Financial Times. Ce qui intéresse surtout Ryanair ce sont les slots, ces droits de décollage et d'atterrissage. 

L'Allemand Lufthansa, maison mère de Brussels Airlines, ne se dit pas insensible aux activités long-courriers de Thomas Cook.

Ryanair confirme par ailleurs être à l'affût de petites fusions ou reprises. L'entreprise dit être davantage convaincue par le développement d'une petite compagnie que par la reprise d'un grand acteur.

Elle regarde ainsi la possibilité de reprendre les slots de la compagnie Germania, basée à Berlin et qui vient d'arrêter ses activités.  

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n