Safran Aero Boosters certifie une pièce en impression 3D

Filiale de Safran, le motoriste liégeois s’est érigé en leader mondial des compresseurs basse pression, un des composants essentiels des réacteurs d’avion. ©AFP

Le motoriste liégeois Safran Aero Boosters a obtenu des autorités de navigabilité de l’aviation civile en Europe et aux USA la certification d’une pièce de moteur civil réalisée en impression 3D métallique. Une première pour ce type d’équipement, utilisé sur le moteur LEAP, programme phare du motoriste français.

Le motoriste liégeois Safran Aero Boosters a annoncé mardi lors du salon du Bourget avoir obtenu des autorités de navigabilité de l’aviation civile européenne (l’EASA) et de son équivalent américain (la FAA) la certification d’une pièce de moteur civil réalisée en impression 3D métallique.

La pièce en question est un groupe de lubrification équipé d’un carter d’huile installé sur un moteur de type LEAP-1A, qui équipe l’Airbus A320neo, la version remotorisée du best-seller du géant aéronautique européen.

"C’est une grande avancée d’un point de vue technique."
François Lepot
CEO de Safran Aero Boosters

Il s’agit "d’une première concernant un composant moteur d’un tel niveau de complexité", a commenté l’administrateur délégué et directeur général de l’entreprise liégeoise, François Lepot. "Beaucoup de constructeurs exposent sur les stands des pièces élaborées par impression additive, nous sommes parmi les seuls à les certifier pour voler. C’est une grande avancée d’un point de vue technique", a-t-il ajouté.

L’ex-Techspace Aero, repris par Safran il y a trente ans, est complètement intégré dans le groupe français, même si la Région wallonne conserve un tiers de l’actionnariat. Au-delà de la production de ses équipements d’huile, l’entreprise wallonne s’est érigée en leader mondial des compresseurs basse pression (boosters), un des composants essentiels des réacteurs d’avion.

Réacteur à succès

Son produit phare est aujourd’hui le booster pour le moteur LEAP, qui est présent tant sur le Boeing 737 MAX – toujours cloué au sol – que sur la famille A320 d’Airbus, sans compter également le chinois Comac. Un réacteur qui s’annonce comme l’un des plus gros succès de l’aviation civile avec un carnet de commandes de plus de 17.400 unités.

La Wallonie entreprend

Vous entreprenez? Vous avez des idées pour faire bouger les lignes? Rejoignez la communauté des entrepreneurs:

La newsletter hebdomadaire

- Le groupe LinkedIn

Découvrez aussi notre site dédié aux chefs d'entreprise wallons et l'ensemble de nos articles.

L’usine de Herstal a entièrement refondu ses lignes de production pour assurer la livraison de 2.000 compresseurs basse pression par an en régime de croisière. Le motoriste belge est également présent sur d’autres moteurs, plus gros, mais construits à des cadences plus modestes. Il produit par ailleurs des vannes pour les moteurs fusées (Ariane) et des bancs d’essais.

Son chiffre d’affaires est passé de 318 millions d’euros en 2010 à 787 millions en 2018. La société emploie 1.600 personnes en Belgique, plus 200 dans ses deux filiales américaines.

Le liégeois ALX Systems retenu par General Atomics

Le constructeur américain de drones General Atomics Aeronautical Systems, sélectionné par le gouvernement belge pour la fourniture de quatre drones MQ-9B SkyGuardian pour un montant de 226 millions d’euros, a annoncé avoir retenu trois partenaires industriels belges pour participer au développement de ces engins.

Ces entreprises sont d’abord AIRobot (basée au DronePort de Saint-Trond), spécialisée dans le développement d’équipements pour les opérations professionnelles des drones, ainsi que l’utilisation de l’intelligence artificielle (IA) pour le traitement des images. Il s’agit ensuite d’ALX Systems, de Liège, elle aussi pionnière dans le recours à l’IA pour le traitement de Full Motion Videos (des images vidéo compressées). Et enfin d’Hexagon, une division de la société louvaniste Geospatial, spécialisée dans des solutions et des outils pour aider les drones à changer de route.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect