Thomas Cook cherche davantage d'argent frais

©AFP

Le voyagiste britannique en difficulté Thomas Cook espère une injection de 150 millions de livres supplémentaires de ses créanciers, en plus des 750 millions attendus début octobre dans le cadre de sa prise de contrôle par le chinois Fosun.

Lundi, le voyagiste britannique en difficulté Thomas Cook a souligné qu’il avait "réalisé des progrès importants pour finaliser les termes de cette recapitalisation" avec le chinois Fosun et ses créanciers. Il a précisé qu’il espérait pouvoir mettre en place "au début octobre" cette réorganisation, qui comprend le versement de 750 millions de livres (805 millions d’euros) de liquidités pour lui permettre de continuer à fonctionner.

Mais ces discussions avec les créanciers portent aussi sur "l’injection d’un capital supplémentaire d’environ 150 millions de livres, qui soulagera la trésorerie pour la saison hivernale 2019/2020 qui rapporte habituellement moins de recettes".

Fosun se renforce en Europe

Spécialiste des vacances clés en main, le voyagiste né il y a 178 ans connaît des difficultés financières à cause de la concurrence des voyagistes en ligne et d’un environnement économique incertain, notamment au Royaume-Uni où le Brexit tarde à se dessiner.

Si cette opération se concrétise, Fosun se renforcerait dans ce secteur en Europe, où il possède déjà le Club Med. Il a aussi conclu en décembre un partenariat industriel avec la Compagnie des Alpes.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés