TUI estime à 300 millions d'euros le coût de l'immobilisation de ses Boeing

©AFP

Les avions 737 MAX de Boeing sont cloués au sol depuis le crash d'Ethiopian Airlines en mars dernier. Personne ne sait pour l'heure dire quand ils reprendront leur envol. Pour TUI, il s'agit d'une tuile à 300 millions d'euros.

Retour dans les airs pour l'été? D'ici la fin de l'année? Pour l'instant la reprise des vols des Boeing 737 MAX, cloués au sol, reste un mystère, et dans le chef des compagnies aériennes, on fait ses comptes.

200 millions d'euros
coût
Si les Boeing pouvaient décoller avant la fin septembre, TUI pourrait revoir à la baisse son coût estimé à 300 millions d'euros. La facture se réduirait de 100 millions.

Le tour-opérateur allemand TUI estime ainsi que l'interdiction de vol des Boeing lui coûtera pour la période allant jusqu'à la fin septembre quelque 300 millions d'euros. L'entreprise espère que, d'ici là, les appareils pourront à nouveau circuler dans le ciel. Si tel devait être le cas, la facture pourrait se réduire de 100 millions d'euros. Boeing a, lui, déjà annoncé un coût pour l'entreprise d'un milliard de dollars.

A quand la reprise des vols?

Un responsable de Boeing indiquait il y a peu à un client indien que les avions seraient de retour dans le ciel en juillet. Interrogé, le CEO de Boeing Dennis Muilenburg indique, lui, que les avions devraient redécoller avant la fin de cette année.

Alexandre de Juniac, directeur général de l'Association internationale du transport aérien (Iata), estime qu'aucun retour dans les airs des Boeing 737 MAX ne sera pas possible "avant 10 à 12 semaines."

TUI est le plus gros utilisateur de ces appareils sur le continent européen. Il détient au total quinze 737 MAX, dont quatre via la compagnie belge TUI fly.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect