Un parachute doré de 36,8 millions pour le président d'Airbus

©AFP

Tom Enders, le président exécutif d'Airbus, quittera son poste le 10 avril prochain. Il percevra une enveloppe de 36,8 millions d'euros.

Le 10 avril prochain, le président exécutif d'Airbus Tom Enders quittera son poste à l'issue de l'assemblée générale de l'avionneur européen à Amsteram. Proxinvest, la première agence française d'analyse de gouvernance, a calculé son enveloppe de départ, révèle Le Monde. Il devrait partir avec 36,8 millions d'euros. 

Dans le détail, Enders pourrait toucher 26,3 millions d'euros, somme provisionnée par Airbus pour ses années de retraite, des actions gratuites de performances évaluées à 7,3 millions d'euros et 3,2 millions pour une indemnité de non-concurrence d'un an. 

Le quotidien français s'interroge sur l'accueil que réservera le monde patronal et politique à l'annonce de cette somme.

"Ca fait cher la prime de non-concurrence, 12 mois c'est vite passé...Si dans un an et demi il a envie de faire du conseil pour une autre compagnie, il aura le droit", souligne Loic Dessaint, directeur de Proxinvest, qui conseille les actionnaires. Ces rémunérations ne seront pas soumises au vote des actionnaires, comme l'impose la loi française, car Airbus est une entreprise de droit néerlandais.

La mégacommande de 300 avions promise par la Chine n'a redoré qu'en partie le blason d'Airbus, écrit-il, l'avionneur ayant été contraint d'annoncer cinq semaines plus tôt la fin du programme de l'A380 en 2021.

Entre 3.000 et 3.500 postes pourraient être touchés par ce coup d'arrêt, soit 3% environ de l'ensemble des effectifs, ajoute le Monde.

Tom Enders passera la main le 10 avril à Guillaume Faury, actuel patron de la branche aviation commerciale de l'avionneur.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect