Un tiers du capital de Brussels Airport mis à l'étalage

©BELGA

Le groupe financier australien Macquarie veut se défaire de sa participation.

Brussels Airport, l’exploitant de l’aéroport de Zaventem, devrait bientôt compter un nouvel actionnaire. Après 14 ans, le groupe financier australien Macquarie souhaite vendre sa participation de 36%. D’après nos sources, le principal obstacle à cette cession – un conflit avec l’autre actionnaire OTPP – serait pratiquement résolu.

L’aéroport compte trois actionnaires: Macquarie (36%), un fonds de pension canadien (OTPP, 39%), et l’État belge (25% plus une action).

Au début de l’an dernier, Macquarie a indiqué qu’il souhaitait céder sa participation. OTPP bénéficie d’un droit de préemption sur ces actions. Mais afin d’obtenir le meilleur prix possible, les Australiens ont décidé de discuter avec d’autres parties intéressées, au grand dam du fonds de pension canadien, qui a même fait appel à un tribunal d’arbitrage à Londres pour éviter que Macquarie ne divulgue des informations confidentielles à des tiers à propos de l’aéroport.

350 millions €
de dividendes
Les actionnaires n’ont pas à se plaindre: depuis 2013, ils ont perçu plus de 350 millions d’euros de dividendes.

D’après nos sources, le conflit semble aujourd’hui résolu et le processus de vente de la part de Macquarie s’est accéléré. Le coup d’envoi officiel devrait être donné au cours des prochaines semaines.

1,5 milliard d’euros pour les 36% de Macquarie

Selon les normes belges, cette vente peut être considérée comme importante. Lors de transactions comparables, les aéroports ont été valorisés en moyenne à 20 fois leur bénéfice brut d’exploitation (Ebitda). En 2016, Brussels Airport a affiché un Ebitda de 307 millions d’euros, soit une valeur potentielle (dettes comprises) de plus de 6 milliards. Si l’on soustrait l’endettement net (1,7 milliard d’euros), on arrive à une valeur de près de 4,4 milliards d’euros, soit 1,5 milliard d’euros pour les 36% de Macquarie. Par comparaison: en 2004, lors de son entrée au capital de Brussels Airport, Macquarie n’a déboursé "que" 735 millions d’euros pour 70% des actions.

La transaction devrait attirer de nombreux candidats. Ces cinq dernières années, l’aéroport de Bruxelles a connu une forte croissance. L’an dernier, il a vu défiler 24,8 millions de passagers, un record. Les actionnaires n’ont pas à se plaindre: depuis 2013, ils ont perçu plus de 350 millions d’euros de dividendes.

Plusieurs candidats se seraient déjà manifestés, en particulier des investisseurs étrangers de long terme, éventuellement en tandem avec un acteur belge. Les Chinois auraient également manifesté de l’intérêt.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content