Une pétition pour exiger la démission du patron de skeyes

Johan Decuyper est entré à la tête de skeyes, alors Belgocontrol en 2013. ©Photo News

Les salariés de skeyes regroupent sur internet des signatures en vue d'éviter de voir le mandat de leur patron, Johan Decuyper, se prolonger.

"Pas de nouveau mandat pour le CEO Johan Decuyper". Le titre de la pétition en ligne qui circule depuis le 7 juin sur le site petitions.net est sans appel.

Deux jours avant son lancement, le patron des contrôleurs aériens de skeyes avait clairement annoncé sa volonté de rempiler pour un deuxième mandat. L'ancien chef de cabinet CD&V se verrait bien encore contrôleur du ciel en chef six années supplémentaires. Son mandat vient à échéance en octobre. Il affirme par ailleurs avoir passé son premier mandat à mettre de l'ordre dans skeyes (ex-Belgocontrol), mais il n'a récolté que les critiques du personnel.

Un demi-dictateur

Depuis quelque temps, des affiches "Decuyper Dehors!" fleurissent. Désormais la grogne se répand aussi sur le net. "Le conflit social est toujours  désespérément bloqué", lit-on sur la pétition. Dans cette situation l'entêtement de Decuyper pour rester à la tête est mal perçu. "S'il continue à se comporter comme un demi-dictateur, les problèmes vont continuer", soupirent les contrôleurs aériens, qui ajoutent que la situation n'est guère meilleure dans les autres départements (météo, services techniques, administration...) .

"S'il continue à se comporter comme un demi-dictateur, les problèmes vont continuer."

"Est-ce que les employés de skeyes veulent rempiler comme cela pour 6 ans?", s'interrogent-ils.

La pétition a reçu le soutien de grands noms du contrôle aérien tels que Mimoun Mokhatar et Bjorn Borrey, vice-président et président de l'association des contrôleurs aériens. Le nom de leur prédécesseur, Maryse Meulemans, apparaît aussi.

Le malaise est tenace depuis plusieurs mois chez skeyes où des actions paralysent régulièrement le ciel belge.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect