Publicité
Publicité

150 emplois menacés par la fusion Crelan-AXA Banque

La fusion Crelan-AXA Banque va provoquer des pertes d'emploi ©BELGA

La fusion entre les banques Crelan et AXA met en péril 150 emplois au siège social. En principe, aucun licenciement sec n'est prévu.

Crelan a acheté AXA Banque fin 2021 pour former la cinquième plus grande institution financière du pays. Après une longue période de transition, les clients d'AXA Banque seront transférés vers les systèmes informatiques de Crelan au début du mois de juin.

Le groupe, qui comprend également Europabank, fusionnera ensuite les deux banques. Cela affectera les deux réseaux d'agences, mais également les agents bancaires indépendants et leur personnel.

Publicité

Plusieurs sources indiquent que la fusion entraînera des suppressions d'emplois au siège. La direction a déjà évoqué à plusieurs reprises le chiffre de 150 personnes concernées, selon ces sources. Crelan confirme ce chiffre.

12 %
Baisse des Effectifs
Le groupe va passer de 1.250 équivalents temps plein (ETP). 1.095 ETP, ce qui représente une baisse de 12%.

Au total, le groupe compte actuellement quelque 1.250 équivalents temps plein (ETP). Ce chiffre devrait passer à 1. 095 ETP après la fusion, selon Crelan. Cela représente une baisse de 12%.

Le calendrier de réduction des effectifs n'est pas encore connu. Crelan parle d'une diminution "à long terme". À court terme, le groupe semble encore avoir besoin de tout le monde pour mener à bien la fusion.

Pas de licenciements secs

Selon nos informations, Crelan a précisé qu'il ne fallait pas s'attendre à des licenciements secs. Les pertes d'emploi peuvent être absorbées par les départs naturels, le non-renouvellement des contrats temporaires et d'éventuelles retraites anticipées.

"Comme 200 collègues approchent de l'âge de la retraite et qu'il y a beaucoup de contrats temporaires, la réduction des effectifs pourra se faire naturellement."

Caroline Beauvois
Porte-parole de Crelan

Crelan confirme qu'il n'y aura pas de restructuration ni de licenciements. "Comme 200 collègues approchent de l'âge de la retraite (entre 60 et 65 ans) et qu'il y a beaucoup de contrats temporaires dans le cadre de la fusion (59), la réduction des effectifs pourra se faire naturellement. En outre, nous continuons à mettre l'accent sur la mobilité interne et la formation en cours d'emploi afin que les employés puissent évoluer avec la nouvelle banque", déclare la porte-parole Caroline Beauvois.

Accord des syndicats

Entre-temps, la direction du groupe et les syndicats sont parvenus à un accord de principe sur l'harmonisation des conditions salariales et de travail des deux banques. Cet accord a reçu la bénédiction des travailleurs durant ces derniers jours - le personnel pouvait voter jusqu'à vendredi - de sorte qu'il peut maintenant être intégré dans les textes de la convention collective de travail.

L'accord des syndicats était attendu. Ces derniers avaient, en effet, émis un avis positif sur le plan de fusion. L'une des raisons est que l'ensemble du personnel bénéficiera désormais d'une convention collective de travail, ce qui n'était pas le cas auparavant.

"En outre, il n'y aura plus de différences sur le terrain entre des personnes qui font le même travail, mais à des conditions différentes, explique une source. Par exemple, le télétravail est aujourd'hui réglementé différemment chez Crelan et chez AXA Banque. Cette situation disparaît grâce au statut unifié." Crelan confirme cette harmonisation.

Une des conséquences concrètes de cette harmonisation est que tout le monde travaillera 37 heures par semaine, conformément au régime en vigueur chez AXA. Chez Crelan, le régime était de 36 heures. Ce changement s'accompagne de compensations.

La conséquence la plus lourde concerne les collaborateurs d'AXA Banque qui sont employés depuis un certain temps. Pour eux, la croissance salariale garantie disparaît en tout ou en partie.

"Il y a une compensation en contrepartie, mais elle n'est pas complète", précise une source. On estime que 250 à 300 travailleurs, pour la plupart âgés, en feront les frais. L'impact financier de l'harmonisation sur le groupe Crelan reste incertain.

Le résumé
  • La fusion entre Crelan et AXA Banque entraîne la suppression de 150 emplois, soit 12% du total.
  • Toutefois, Crelan fait valoir que cela peut se faire sans licenciements secs. Les départs naturels suffiront, entre autres.
  • Les syndicats et la direction sont également parvenus à un accord sur l'harmonisation des salaires et des conditions de travail. Cet accord sera désormais inscrit dans les textes des conventions collectives de travail.
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Messages sponsorisés
Tijd Connect
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.
Partnercontent
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.