45% du revenu des banques seront issus du digital d'ici 2022

Selon une étude d'Accenture, 45% des revenus bancaires passeront au digital en 5 ans. ©BELGA

Selon une étude d'Accenture, d'ici 2022, 45% des revenus bancaires seront générés numériquement.

Les banques sont en pleine transformation pour adapter leur business model à la digitalisation. Ce changement doit être le plus rapide possible. En effet, selon une étude d’Accenture, en 2022, dans moins de 5 ans, 45% des revenus bancaires seront générés numériquement contre 15% à la fin 2017.

Accenture indique aussi que les banques qui parviendront à se positionner comme les leaders du numérique pourront augmenter leurs revenus d'au moins 30% d'ici 2022. "Nous présentons notre étude mondiale à l’ensemble des grandes banques belges", précise Baudouin Thomas, managing director financial services Belux chez Accenture. Preuve s’il en est que ce changement est au cœur des stratégies des états-majors.  

"30% des consommateurs bancaires sont prêts à faire affaire avec une entreprise de technologie, comme Google ou Amazon pour leurs opérations bancaires."
Baudouin Thomas
managing director financial services Belux chez Accenture

"Notre recherche montre évidemment que les comportements des consommateurs et les attentes changent. Mais nous estimons surtout qu’environ 30% des consommateurs bancaires sont prêts à faire affaire avec une entreprise de technologie, comme Google ou Amazon pour leurs opérations bancaires", poursuit Baudouin Thomas.

Selon Accenture, la numérisation des process va permettre aux banques une réduction de leurs coûts de l’ordre de 6 à 18% à l’horizon 2022. 

Les Gafa pourraient remplacer les banque

Les Gafa (Google, Apple, Facebook, Amazon) vont donc remplacer les banques? "Cela, je ne le pense pas car il y a aussi la notion de confiance qui joue énormément en Belgique et les consommateurs ont confiance dans leur institution financière. Par contre, je suis persuadé que les banques traditionnelles doivent se comporter plus comme les Gafa et proposer des solutions innovantes et intuitives, des nouveaux produits et des nouveaux services aux consommateurs", expose le consultant qui est actif dans le secteur de la bancassurance depuis plus de vingt ans.   

"Les banques traditionnelles doivent se comporter plus comme les Gafa et proposer des solutions innovantes et intuitives, des nouveaux produits et des nouveaux services aux consommateurs."
Baudouin Thomas
managing director financial services Belux chez Accenture

Le tout au numérique est aussi une opportunité pour les banques de générer de nouveaux revenus. C’est d’autant essentiel pour ces derniers qu’avec l’avènement de la directive européenne sur les paiements (PSDII), les revenus qui y sont liés vont diminuer de manière drastique. "La Belgique est un petit marché avec un peu plus de 10 millions de consommateurs, donc n’est pas prioritaire pour les Gafa, mais quand on voit par exemple le développement d’Apple Pay à Londres, il ne fait aucun doute que la présence visible des banques dans le process de paiement risque de disparaître. Les marges vont continuer à se réduire. Mais ces dernières ne restent pas inactives et sont en discussion afin de collaborer avec des acteurs comme Google ou Apple", indique l’expert. 

Demain la banque offrira des produits sur mesure

Un sondage représentatif de la population belge commandé par Accenture en 2017 indique que 40% des Belges sont prêts à partager leurs données transactionnelles et leurs données personnelles pour recevoir des offres personnalisées de manière proactive. Les banques ont énormément de données concernant leurs clients. C’est une mine d’or qu’elles possèdent. Et en les exploitant, elles pourront proposer de nouveaux produits à leurs consommateurs-clients via des plateformes numériques. Par exemple, si demain vous vous promenez en rue et que vous trouvez ne maison à vendre qui vous intéresse, vous sortez votre smartphone de votre poche et vous photographez la maison. Grâce à la plateforme de votre banque, vous pouvez voir des photos de l’intérieur, connaître le prix et surtout, savoir directement si la banque vous accorde le prêt pour l’acquérir. Ellle vous fixe alors rendez-vous dans un pop-up store bancaire au coin de la rue pour signer les papiers. Voilà la banque de demain. Selon Accenture en tout cas.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content