"Augmenter le prix des services bancaires est inévitable"

©BELGA

BNP Paribas Fortis a annoncé que certains services coûteraient désormais plus cher à leurs clients, sans mentionner de quels services il s'agit. On sait toutefois déjà que le refinancement des crédits hypothécaires est concerné.

A l'occasion des résultats semestriels de BNP Paribas Fortis, l'administrateur directeur général Max Jadot a déclaré que la banque allait augmenter la tarification de certains de ses services pour compenser la faiblesse des taux d'intérêt. Il est devenu difficile pour les banques de dégager des bénéfices provenant de la différence entre les revenus d'intérêt et les frais liés aux prêts. 

"La hausse concrète des tarifs n'a pas encore été décidée, mais il est clair que la banque doit maintenant gagner de l'argent grâce à ses services, plutôt que via les marges d'intérêt, comme c'était le cas avant", a déclaré Max Jadot. "Les marges sur notre activité traditionnelle - la transformation des dépôts aux prêts - sont sous pression. Cela doit être compensé par des tarifs plus élevés sur les services", a-t-il ajouté.

BNP Paribas Fortis avait déjà annoncé qu'elle allait doubler (de 350 à 700 euros) le montant des frais de dossier pour le refinancement de crédits hypothécaires, dès le 1er septembre.

De gros montants

Max Jadot s'attend à rencontrer des difficultés dès l'année prochaine. "Les faibles taux d'intérêt vont faire du mal à cette banque mais aussi aux autres dès 2017. Cela devient compliqué, car cela concerne de grands montants." L'administrateur directeur général fait référence aux 264 milliards d'euros sur les comptes d'épargne et pour lesquels le taux d'intérêt minimum légal de 0,11% est difficile à maintenir. Il souhaite le revoir à la baisse, tout comme Febelfin, la fédération du secteur bancaire.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n