Publicité
Publicité

BNP Paribas fait mieux que prévu

©Bloomberg

Le groupe BNP Paribas a réalisé un bénéfice net au deuxième trimestre de 2,4 milliards d'euros, en baisse de 6,4% sur un an du fait principalement d'une base de comparaison défavorable. Les activités belges sont florissantes.

BNP Paribas communique des résultats meilleurs pour le 2e trimestre que prévu, grâce notamment à son pôle Corporate and institutional banking (CIB), qui poursuit son rôle de locomotive face à la banque de détail, toujours ralentie par des taux d'intérêts historiquement bas.

En chiffres

La banque a enregistré un résultat net de 2,396 milliards d'euros, largement supérieur au consensus Reuters/Inquiry Financial qui tablait sur 1,905 milliard.

Ce résultat net est en baisse de 6,4% sur un an du fait principalement d'une base de comparaison défavorable: au deuxième trimestre 2016, la banque avait notamment profité d'une plus-value exceptionnelle de quelque 600 millions d'euros liée à la cession d'actions Visa Europe. Corrigé des divers effets exceptionnels, le bénéfice net ressort en hausse de 17%, à près de 2,6 milliards d'euros, porté par le dynamisme des activités de marchés et la résistance de la banque de détail face aux taux bas.


→ Et en Belgique?

BNPP Fortis a enregistré une activité commerciale qualifiée de "soutenue" par le groupe faîtier:
• Les crédits sont en hausse de 5,6% par rapport au 2e trimestre 2016 avec une bonne progression des crédits aux entreprises et immobiliers
• Les dépôts augmentent pour leur part de 3,2% grâce notamment à la croissance des dépôts à vue
• Les encours d’OPCVM ont grimpé de 8,6%
• Les actifs sous gestion ont gonflé de 6,5%
• Le produit net bancaire est en hausse de 0,8%

→  BNPP Fortis affiche un résultat avant impôt de 325 millions d’euros, en augmentation de 7,7% par rapport au second trimestre 2016.

 

Pour en revenir au groupe BNP Paribas, la banque de financement et d'investissement a vu son résultat avant impôt bondir de 48,7% à 1,349 milliard d'euros.

Si, comme de nombreuses banques, BNP Paribas a vu le produit de ses activités de trading obligataire reculer, avec une baisse de 15,9% pour le segment obligataire, changes et matières premières, l'activité pour les produits actions a de son côté progressé de 25,7%.

D'autres métiers aussi, comme la conservation de titres financiers, ou la gestion des liquidités des grandes entreprises, ont contribué à tirer l'ensemble des revenus du pôle CIB vers une progression de 4,6%.

Cette progression de l'activité s'est faite parallèlement à une diminution de 6% des frais de gestion grâce à un plan d'économies et de digitalisation engagé pour la division début 2016. "CIB dégage ainsi un effet de ciseau largement positif, et ce pour le 4ème trimestre consécutif, traduisant l'amélioration continue de son efficacité opérationnelle", s'est félicité la banque dans un communiqué.

• Vous pouvez consulter le communiqué de BNP Paribas ici

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés