Deutsche Bank, ce n'est plus ce que c'était

Deutsche Bank chute de 5 places dans le classement des banques privées ©REUTERS

La banque allemande Deutsche Bank a chuté de cinq places dans le classement des banques privées réalisé par le cabinet Scorpio Partnership. Ce classement, qui fait autorité dans le monde de la gestion de fortune, signale également l'arrivée en force des établissements bancaires chinois.

A l'instar des classements périodiques qu'on rencontre dans le sport, le top 25 de la banque privée du cabinet Scorpio Partnership est toujours très attendu dans le secteur bancaire.

Dans l'édition 2016, on constate peu de chamboulements. 22 des 25 sociétés concernées ont légèrement augmenté leur capital. Avec 2.060 milliards de dollars d'actifs sous gestion, la banque suisse UBS conserve la première place du classement de Scorpio devant ses concurrentes américaines Bank of America, Morgan Stanley et Wells Fargo. Les établissements nord-américains trustent par ailleurs 7 positions dans le top 10 du classement Scorpio.

Un autre grand nom helvétique de la banque, Credit Suisse, dont la gestion de fortune est pourtant une des priorités, a reculé d'une position, laissant sa cinquième place à RBC Banque Royale du Canada. Voilà pour le top 5.

63,2%
Les 25 établissements classés par Scorpio ont géré en tout 13.300 milliards de dollars pour des clients détenteurs d'au moins un million de dollars, se partageant ainsi 63,2% du marché.

Une question de réputation

C'est plus loin dans le classement que les mouvements sont plus marqués. Deutsche Bank perd 5 places en un an et se classe désormais en seizième position avec des actifs de 227 milliards de dollars (192 milliards d'euros) comptabilisés l'an dernier pour son activité de banque privée, soit un recul de 28% par rapport à 2015.

Comment expliquer un tel recul sur un an? D'abord, en pointant les cessions d'actifs réalisées par la plus grande banque allemande. Elle a par exemple lâché l'an dernier une partie de sa gestion de fortune, soit environ 50 milliards de dollars, aux Etats-Unis et s'est retirée d'autres pays. Ces cessions d'actifs n'ont rien de surprenant dans un secteur qui a vu son revenu d'exploitation encore stagner en 2016 sous l'effet à la fois des taux d'intérêt négatifs et de la préférence croissante des clients fortunés pour des investissements passifs.

En 2016 également, le département américain de la Justice a demandé à Deutsche Bank de payer 14 milliards de dollars pour avoir vendu des produits financiers toxiques avant la crise financière de 2007-2009. La banque a finalement écopé d'une amende de 7,2 milliards de dollars mais l'affaire a terni sa réputation et fait fuir certains de ses clients fortunés.

Ejectée du top 15, Deutsche Bank voit ainsi passer devant elle China Merchants Bank. Avec un gain de 5 places en un an, la banque chinoise réalise la plus forte progression du classement Scorpio pour se hisser au 15e rang. Une autre banque chinoise, Bank of China, fait son entrée dans le classement en 24e et avant-dernière position.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content