Dexia sous surveillance négative de Fitch

©Reuters

Le manque d'informations dans le dossier Dexia a incité les analystes à la retenue mardi. Les agences de notation soulignent leur défiance.

Fitch Ratings a placé sous surveillance avec implication négative la note de viabilité B+ de Dexia et confirmé la note à long terme A+, cette dernière étant assortie d'une perspective stable.      L'agence a également confirmé la note à long terme A+ avec une perspective stable des filiales opérationnelles Dexia Crédit Local, Dexia Bank Belgium et Dexia Banque Internationale à Luxembourg.     


La mise sous surveillance reflète le potentiel de risques qui nécessiterait une nouvelle intervention de l'Etat, explique Fitch.     

 

Matraquée depuis des semaines en Bourse, le titre Dexia est passé mardi matin sous l'euro symbolique. Une première depuis son introduction en Bourse en 1996.

Le manque d'informations sur le futur du groupe incite les analystes à la retenue.


La Banque Degroof a décidé purement et simplement de suspendre le rating de Dexia, par manque de transparence dans le dossier. L'avis était à "conserver" jusqu'à présent. Même si on peut espérer que le CEO a désormais les mains libres pour résoudre les problèmes du groupe, et garantir la valorisation des activités opérationnelles en bonne santé, la route est encore longue explique Thibaud Rutsaert, analyste chez Degroof.

Dirk Peeters, analyste chez KBC Securities, se déclare incapable, au stade actuel, de déterminer ce qui restera pour les actionnaires de Dexia, une fois les problèmes structurels de l'institution financière réglés. Toute la question est de savoir comment ceux-ci seront résolus poursuit Peeters. Et celui-ci d'interroger sur ce qu'il adviendra du produit de la vente des entités opérationnelles, ou encore de la structure et du financement de l'entité regroupant les actifs toxiques. Quid également des conséquences pour les actionnaires comme le Holding Communal et Ethias, mais également pour le budget des Etats belge et français? Faute d'informations, l'analyste laisse son avis sur la valeur à "accumuler", l'objectif de cours à 3,50 euros.

Omar Fall, analyste chez UBS, pointe lui aussi le traitement des actionnaires comme l'un des éléments clefs dans le dossier Dexia. L'objectif de cours est abaissé à 1,3 euro contre 1,9 euro avant. Le rating est maintenu à "neutre".

L'incertitude se traduit par un cours de Bourse en chute libre pour le titre Dexia. L'action a perdu jusqu'à 37,7% en matinée ce mardi à 0,8 euro pour clôturer sur un recul de 22,46% à 1,01 euro.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content