Ecolo demande à la Belgique de diminuer ses garanties dans Dexia

Ecolo parle d'urgence. Face aux lourdes pertes financières enregistrées par le holding Dexia (un peu moins de 12 milliards d'euros), le parti estime que l'Etat belge a pris trop de risques lorsqu'il a apporté une garantie de 60% (sur un montant total de 90 milliards d'euros) à Dexia.

Les députés Meyrem Almaci et Georges Gilkinet demandent au gouvernement fédéral de revoir ses garanties qu'il a apporté dans la banque Dexia. Pour les deux députés, la rencontre au sommet de ce vendredi entre le Premier ministre belge et le Président français est l'occasion de mettre le sujet sur la table.

Le parti de l'opposition est visiblement très critique par rapport à la situation de Dexia et le risque que l'établissement financier fait porter à la Belgique. "Il faut aboutir à une répartition plus équitable des risques assumés par chaque Etat. Il est temps qu'enfin les intérêts des citoyens belges soient effectivement pris en compte dans le dossier Dexia".

Le parti estime enfin que le dossier a été traité avec légèreté par le gouvernement. "Tant par rapport aux responsabilités de DCL, branche française du Holding, dans la chute de Dexia - encore attestée par un audit de la société Deloitte rendu public tout récemment -  que par rapport à l’impact potentiel de cette garantie sur le PIB, la décision du Gouvernement fédéral sortant apparaît comme particulièrement dangereuse pour les finances publiques belges, au-delà des mesures d’austérité déjà prises ou annoncées par le Gouvernement papillon."

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect