Jamie Dimon fête les 100 ans de JPMorgan en Belgique

Jamie Dimon (JPMorgan). ©Bloomberg

Le CEO de la banque américaine était à Bruxelles ce mardi pour marquer le coup. De près ou de loin, la banque a touché à toutes les grandes transactions belges.

Jamie Dimon, le CEO de JPMorgan Chase, était à Bruxelles ce mardi. La banque américaine a privatisé les Musées royaux des Beaux-Arts, le temps d’une soirée avec sa clientèle belge. L’enseigne fête 100 ans de présence en Belgique et, pour marquer le coup, c’est le big boss en personne qui reçoit.

En 2018, la maison aux 256.000 collaborateurs a encaissé 109 milliards de dollars de revenus et réalisé 32 milliards de bénéfice net, record à battre. À cette échelle de volumes, la contribution de la Belgique est forcément très relative, quoique non précisée. Le groupe ne détaille pas ses résultats globaux.

"Avec le Brexit, nous allons devenir la succursale d’une entité continentale."
Tanguy Piret
Senior country officer

Avec ses 30 collaborateurs, la division belge est une succursale de Londres, du moins jusqu’à présent. "Avec le Brexit, nous allons devenir la succursale d’une entité continentale", indique Tanguy Piret, responsable de la franchise belge et dans la maison depuis 22 ans. "Tout est prêt."

Guaranty Trust, une des firmes à l’origine du groupe JPMorgan, est arrivée en Belgique en 1919, au lendemain de la Grande guerre, pour y servir des entreprises américaines. La même année, elle devient l’agent du Trésor belge aux Etats-Unis. En 1930, elle émet le premier emprunt belge en dollars: 50 millions.

"Depuis lors, nous avons développé une relation très proche tant avec les instances gouvernementales qu’avec les entreprises belges", estime Tanguy Piret.La liste des deals conseillés ou menés par JPMorgan en Belgique est, de fait, interminable. De près ou de loin, elle a touché à toutes les grandes transactions, dont la moindre n’est pas le rachat d’Anheuser-Busch par InBev en 2008.

Le dernier remonte à ce mardi: GBL sera notamment conseillé par la banque dans ses négociations pour une prise de participation majoritaire au capital de Webhelp.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect