KBC vaudra plus que Commerzbank et Deutsche Bank réunis

©BELGA

Le marché bruisse à nouveau de rumeurs de fusion entre Deutsche et Commerzbank. Sont-elles les bonnes cette fois?

Énièmes rumeurs de rapprochement entre les deux grosses pointures du secteur bancaire en Allemagne. Deutsche Bank et Commerzbank sont-elles cette fois vraiment sur le chemin du mariage? Des bruits ont une nouvelle fois circulé au cours du week-end passé selon lesquels ces deux institutions seraient bien en train de négocier en vue d’une fusion.

Ces rumeurs sont-elles plus fiables que les précédentes?

Ces rumeurs sont-elles plus fiables que les précédentes? Beaucoup voudraient le croire, à commencer par la Fédération des grossistes, exportateurs et prestataires de services allemands (BGA), qui représente des grandes et moyennes entreprises. Elle juge qu’une fusion serait judicieuse si elle permettait l’émergence d’un seul grand établissement aux reins solides à long terme.

La Bourse aussi voudrait y croire. Elle se refuse toutefois de verser dans l’euphorie. Et pour cause donc, ce n’est pas la première fois qu’on leur fait miroiter une telle opération. Si l’action de la Commerzbank progresse de plus de 5% à la Bourse de Francfort, celle de la Deutsche Bank limite pour sa part sa hausse à un peu plus de 3%. Elle n’est même pas parvenue à se hisser au-delà des 8 euros, un niveau au-dessus duquel elle se trouvait encore il y a huit jours.

Moins que KBC

Quand bien même elle aboutissait, cette fusion ne comptera pas parmi les méga deals dans le monde des entreprises. Ensemble, Commerzbank et Deutsche Bank affichent une valeur boursière de 24,9 milliards d’euros. Soit un peu moins que celle de KBC (25,3 milliards) et trois fois moins qu’en 2007! Ces montants disent assez du pétrin dans lequel Commerzbank et Deutsche Bank, un ex-numéro un mondial, se trouvent.

Pour revenir à la question de savoir si la rumeur a des chances de se concrétiser, certains dans les coulisses des marchés osent le penser. Le fait que le président du directoire de Deutsche Bank a accepté d’ouvrir des discussions exploratoires avec Commerzbank – mais sans avoir donné un mandat à quiconque pour les mener–, selon une source informée du dossier rapportée par Reuters, les incite à le penser. Le journal Welt am Sonntag, qui a le premier fait état de cette prise de contact entre les deux banques, a rapporté que les responsables politiques à Berlin espéraient de leur côté une décision favorable dans les semaines à venir.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n