KBC veut tester l'ouverture du dimanche, le syndicat libéral refuse

©Hollandse Hoogte / Peter Hilz

Les discussions sociales sont suspendues chez KBC. La direction appelle à une flexibilité accrue qui devra être validée par tous les syndicats. Cette flexibilité passe par un essai sur base volontaire de l'ouverture le dimanche.

Ça coince chez KBC. Les discussions sur la convention collective sont suspendues, lit-on dans un communiqué. Le 4 septembre dernier, le bancassureur annonçait la suppression d'ici 2022 de 1.400 emplois rien que pour la Belgique. Depuis syndicats et direction avaient repris le chemin de la discussion en vue d'une nouvelle convention collective de travail.

Mais qu'est-ce qui est sur la table?

Outre les accords sur l'emploi, la convention collective de travail en discussions contient un volet flexibilité des horaires.

KBC a déjà introduit début de l'année certains ajustements, mais veut aller plus loin. Le groupe propose ainsi un "essai limité à titre expérimental" pour l'ouverture du dimanche. La direction insiste: seul un nombre limité d'employés de KBC Live seront sur le pont.

Selon la volonté de KBC, l'essai se déroulerait pendant toute la durée de la convention collective de travail, sur une base entièrement volontaire et avec une compensation supplémentaire.

Selon la volonté de KBC, l'essai se déroulerait pendant toute la durée de la convention collective de travail, sur une base entièrement volontaire et avec une compensation supplémentaire. Une évaluation avec les partenaires sociaux serait ensuite effectuée afin de déterminer s’il sera poursuivi ou non.

La mesure ne plaît pas à tout le monde.

"La flexibilité accrue nécessite l'accord de tous les syndicats et comme l'une des fractions syndicales s'oppose au principe, les négociations sont actuellement suspendues", lit-on dans le communiqué de KBC. La direction du bancassureur insiste: "Les consommateurs en général et donc également les clients de KBC attendent aujourd'hui de l'agilité et de l'accessibilité. Ils attendent des entreprises et des organisations un processus impeccable et convivial, ainsi que des décisions et des services instantanés."

Opposition libérale

L'ouverture le dimanche est déjà ans l'air depuis quelques années. Le projet avait déjà été évoqué en 2015, mais immédiatement rejeté. 

Tout au long de ces années, c'est principalement du côté du syndicat libéral que l'opposition est la plus forte. Les syndicats socialiste et chrétien se montrent plus ouverts au principe.

Dirk De Backere du syndicat chrétien fait ainsi remarquer que beaucoup d’employés de KBC Live n’ont rien contre le travail du dimanche. "Cela dépendra bien sûr du statut. Mais certaines personnes sont prêtes à travailler temps plein le week-end. Le plus important pour nous, c'est que ce soit sur base volontaire et que le statut soit en règle. On ne peut nier la réalité."

La convention collective de travail actuelle restera donc en vigueur jusqu'à la fin de l'année. Dans le chef de la direction, on affirme que la porte reste ouverte pour négocier un accord global. 

 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect