Publicité
Publicité
Publicité

Mauvaise nouvelle pour Dexia

Les créances prioritaires de Heta ne pourront être couvertes qu'à 46% et les créances de second rang (900 millions d'euros) ne seront pas honorées. Le groupe franco-belge Dexia figure parmi les créanciers.