Revolut obtient sa licence bancaire européenne

©Revolut

La fintech britannique Revolut vient d'obtenir une licence bancaire européenne. Elle va ouvrir deux bureaux en Belgique.

Revolut attaque le marché du crédit aux particuliers et aux entreprises en Europe. Elle vient d'obtenir sa licence bancaire européenne, qui va lui permettre d'être réellement opérationnelle.

Revolut
  • Lancée en juillet 2015
  • Fondée par Nikolay Storonsky and Vlad Yatsenko
  • 3 millions d’utilisateurs en Europe
  • A levé au total 336 millions de dollars auprès d’investisseurs internationaux (DST Global, Index Ventures, Balderton Capital, Ribbit Capital)
  • Emploie 630 personnes
  • Revendique entre 8.000 et 10.000 nouveaux comptes par jour en Europe
  • Dit traiter plus de 4 milliards de dollars en volume de transactions mensuelles
  • Ses recettes ont été multipliées par cinq l'an dernier.

 

Le programme de Revolut. Cette licorne "prévoit le lancement prochain de facilités de découverts, ainsi que des offres crédit à des taux compétitifs aussi bien pour les particuliers que pour les entreprises" courant 2019. Les nouvelles offres de crédit doivent notamment accompagner le lancement d'une plateforme de courtage sur les actions sans commission, prévu en France et en Europe début 2019. Elle a étendu ses services à des outils de gestion des dépenses, de budgétisation, d'épargne. En décembre, la jeune pousse a par ailleurs lancé une plateforme de courtage de cryptomonnaies et entend à terme couvrir "tous les aspects de la vie financière" de ses clients.

Aussi en Belgique

Revolut vise tout particulièrement la France, l'Allemagne et la Pologne, considérées comme des "marchés prioritaires", précise-t-elle. Pour rappel, elle a annoncé récemment ouvrir des bureaux en Belgique, à Bruxelles et à Anvers.

L’expansion mondiale permettra aux utilisateurs en Belgique et en Europe d’obtenir des comptes bancaires locaux dans tous ces nouveaux marchés et de pouvoir y transférer des fonds instantanément et gratuitement.
Revolut

La néobanque Revolut, accessible via les téléphones mobiles, connaît depuis son lancement une forte croissance de sa clientèle, à laquelle elle promet de dépenser et de transférer de l'argent à l'étranger à un coût réduit, c'est-à-dire au taux de change réel.

Cette expansion ne laisse pas indifférents les milieux bancaires traditionnels. La Banque Nationale de Belgique a d'ailleurs récemment un avertissement: "il apparaît que plusieurs banques n’ont pas de stratégie claire et activable" en matière de fintechs et de la digitalisation et "courent, de ce fait, le risque d’être dépassées". 
→ Lisez notre article  La BNB aux banques: "Bougez-vous sans tarder!"


©Revolut

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect