Publicité
Publicité

AIG va verser 725 millions pour solder des poursuites

American International Group va verser 725 millions de dollars (561 millions d'euros) pour mettre un terme à des poursuites pour fraude intentées par trois fonds de pension publics de l'Ohio, un des montants les plus importants jamais versés pour une action en nom collectif aux Etats-Unis.

AIG déboursera 175 millions de dollars dans un délai de dix jours après l'approbation par la justice de cet accord. Les 550 millions restants pourront être financés par le biais d'une ou plusieurs émissions de titres.

Le litige, qui a débuté en octobre 2004, porte sur des accusations de fraude, entrave à la concurrence et manipulation de cours, a précisé le ministre de la Justice de l'Etat de l'Ohio, Richard Cordray, qui représentait les trois fonds.

Cet accord solde les accusations pesant sur AIG pour la période allant d'octobre 1999 à avril 2005. Les autorités de l'Ohio ont souligné pour leur part que les actionnaires d'AIG récupèreraient au total plus d'un milliard de dollars.Selon des accords antérieurs, 115 millions de dollars ont en effet déjà été récupérés auprès de l'ancien PDG d'AIG, Maurice Greenberg, et d'autres anciens dirigeants. Le cabinet d'audit PriceWaterhouseCoopers a également accepté de verser 97,5 millions de dollars, et General Re, filiale d'AIG, 72 millions.

AIG s'est dit "satisfait d'avoir résolu cette affaire".

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés