Aion met la main sur le robot advisor ETFmatic

©AION

La néobanque poursuit le développement de ses solutions d'investissement basées sur l'intelligence artificielle. Elle annonce également qu'elle appliquera son taux d'intérêt de 1% à ses comptes Light.

Lancée il y a un an, juste avant le début du confinement en Belgique, Aion veut se démarquer sur un marché bancaire belge saturé via une offre originale: un package "tout compris" qui doit en faire le Netflix de la finance. "Je suis assez fière de pouvoir dire qu'en un an, nous avons doublé notre clientèle", déclare Kim Van Esbroeck, la country manager de la néobanque. Elle indique qu'Aion compte aujourd'hui un peu plus de 31.000 clients en Belgique.

31.000
clients
Aion a attiré un peu plus de 31.000 clients, plus ou moins équitablement répartis entre ses deux offres, depuis son lancement il y a un an.

Malgré tous ses effets dévastateurs sur l'économie, la pandémie aura constitué une opportunité pour Aion, qui a pu éprouver son modèle numérique. Ce dernier va encore se consolider, puisque la néobanque annonce avoir acquis ETFmatic, un gestionnaire automatisé britannique de fonds négociés en bourse. Partenaire d'Aion depuis son lancement, la technologie et les équipes d'ETFmatic vont maintenant être totalement intégrées au sein de la banque numérique. "C'est une entreprise qui partage notre philosophie: elle sert directement le client sans appliquer de frais de gestion cachés ou de commissions supplémentaires", estime Kim Van Esbroeck. "Nous voulons nous développer sur l'investissement, et les ETF sont le moyen le plus efficace pour y arriver."

Aion entend développer de nouveaux produits d'investissement avec l'intelligence artificielle d'ETFmatic. Elle s'est aussi associée à l'entreprise Personetics pour proposer des conseils personnalisés, également fondés sur l'intelligence artificielle, à ses clients en matière de gestion de patrimoine.

Taux d'intérêt de 1%

L'entreprise annonce également qu'elle applique dorénavant son taux d'intérêt de 1% (0,1% de base plus une prime de fidélité de 0,9%), le plus élevé du marché belge, aux comptes épargne de ses clients Light. Jusqu'à présent, seuls les clients Premium qui ont opté pour la formule tout compris bénéficiaient de ce pourcentage.

"Notre job est de convaincre les clients de la valeur de notre package. Les Belges sont de gros épargnants et en étendant ce taux à tous nos membres, nous voulons leur proposer une offre assez parlante avec un compte épargne avantageux. C'est aussi une manière de s'adresser à tous les Belges", explique la country manager.

Reste donc pour la néobanque à persuader les consommateurs d'opter pour une de ses formules payantes mensuelles. Un modèle dans lequel le management croit énormément et qui est aussi disponible pour les PME depuis le mois de mai dernier. Aion annonce encore qu'elle lancera ses activités en Pologne dans le courant de l'année.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés