Publicité
Publicité
interview

Andrea Enria (BCE): "Les banques peuvent espérer le meilleur, mais doivent se préparer au pire"

Alors que la deuxième vague de la pandémie frappe le Vieux Continent de plein fouet et que ses économies se referment, les banques vont à nouveau être fort sollicitées dans les prochains mois. Le "shérif bancaire européen" fait le point sur la situation.