Andrew Bailey, nouveau gouverneur de la BoE

Andrew Bailey va succéder à Mark Carney à la gouvernance de la BoE. ©REUTERS

Andrew Bailey a été nommé au poste de gouverneur de la Banque d'Angleterre. Il succède ainsi à Mark Carney dont le mandat vient à échéance. Son nom circulait déjà dans la presse. Ce vendredi, il a été confirmé par le ministre des Finances.

Andrew Bailey qui dirigeait jusqu'ici le régulateur financier britannique, Financial Conduct Authority, va prendre la gouvernance de la Banque d'Angleterre (BoE). Il aura la lourde tâche de mener la politique monétaire du Royaume-Uni au moment de sa sortie de l'Union européenne. 

"Andrew Bailey était le candidat standard face à une rude concurrence", a indiqué Sajid Javid, ministre des Finances. "Il est sans doute la bonne personne pour diriger la banque alors que nous nous forgeons un nouvel avenir en dehors de l'UE." Il succède à Mark Carney.

Ce ne sera pas une femme

Favori de la course depuis des mois, sa candidature pâtissait toutefois de plusieurs scandales financiers récents au Royaume-Uni -dont le dernier en date, la chute du fonds de l'ex-investisseur vedette Neil Woodford-, qui ont généré des doutes sur le travail de la FCA.

Minouche Shafik aurait pu être la première femme gouverneur de la BoE. Elle ne le sera pas. ©BELGAIMAGE

De plus, jusqu'ici Minouche Shafik, ancienne vice-gouverneur et directrice de la London School of Econmics, semblait tenir la corde. Elle aurait été la première femme à ce poste en 325 années d'existence de la banque centrale, de quoi répondre aux critiques face au manque de diversité de genre au sein de l'institution.

Selon le Financial Times, Boris Johnson aurait rejeté le nom de Minouche Shafik pour sa vision critique du Brexit. Bailey est, lui, vu par la City comme un pro-européen, mais a jusqu'ici cherché dans tous ses discours à rester neutre.

À plusieurs reprises, il a toutefois déclaré que la Grande-Bretagne, qui reste la plus importante place financière d'Europe, ne devait pas devenir un "suiveur permanent" des règles bancaires de l'UE après le Brexit. 

Bailey est vu par la City comme un pro-européen, mais a jusqu'ici cherché dans tous ses discours à rester neutre.

Dans un communiqué, Andrew Bailey (60 ans) affirme être honoré de cette nomination. Ce diplômé de Queen's College à Cambridge a commencé comme chercheur à la London School of Economics. L'homme n'est pas un inconnu à la BoE où il a oeuvré durant 30 ans. Il y a joué un rôle central au plus profond de la crise bancaire. Il avait quitté l'institution en 2016 pour prendre la direction de la FCA.

Carney, Monsieur Climat

Son mandat à la BoE porte sur une durée de 8 ans. Il prendra ses fonctions le 16 mars 2020.

Quant à Mark Carney, son mandat vient à échéance le 31 janvier, mais il a accepté de le prolonger jusqu'au 15 mars. Ensuite, après avoir lancé le projet de tests de résistance climatique des institutions financières, Mark Carney (54 ans) endossera le costume d'envoyé spécial du climat pour l'Organisation des Nations Unies.  

Carney a été salué par Sajid Javid pour avoir dirigé la BoE "avec conviction, rigueur et intelligence à l'un des moments les plus difficiles de son histoire".

 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés