Année décisive pour NewB

©Photo News

En gestation depuis 2011 avec plusieurs contacts infructueux pour devenir une banque à part entière, NewB part à la conquête de son sésame. Elle espère, cette fois, obtenir l'agrément qui lui permettrait d'ouvrir ses portes en 2020.

La tentative sera-t-elle la bonne pour NewB? Cette initiative portée par quelque 150 organisations de la société civile entend se concrétiser et devenir une banque alternative à la finance traditionnelle. Elle annonce aujourd'hui le dépôt d'une demande d'obtention de licence bancaire auprès de la Banque Nationale de Belgique.

L'idée de créer une nouvelle banque coopérative a surgi au lendemain de la crise financière. À l'automne 2013, ses fondateurs introduisent à la FSMA un prospectus en vue d'émettre des actions et ainsi constituer les fonds propres nécessaires à une banque. Parallèlement, des contacts avaient été pris avec la BNB et la BCE en vue d'obtenir le sésame: une licence bancaire. Mais aucune de ces démarches n'aboutira.

NewB oeuvrera alors à améliorer sa gouvernance, à élargir son portefeuille de produits (une carte de crédit en maïs, la gestion du flux de paiement). Elle sondera aussi l'éventualité de lancer une assurance auto, une plateforme de crowdfunding, de se tourner vers les fonds éthiques...

Bernard Bayot, président de NewB, ne voit pas cette période comme une perte de temps. Elle a permis d'améliorer les contacts avec les régulateurs. Il souligne aussi que les mois et les années qui ont passé n'ont pas effrité la base des coopérateurs. Et d'ajouter que les mouvements citoyens qu'on observe actuellement avec les marches pour le climat ou les gilets jaunes prouvent que la demande est bel et bien là et que le moment est particulièrement bien choisi.  

Aujourd'hui donc, la "banque en devenir" s'adresse au régulateur pour enfin obtenir son agrément lui permettant d'être une "banque à part entière". "Un dossier décrivant l'organisation de la future banque (plan financier détaillé, politique de crédit…) a été transmis à la Banque Nationale de Belgique pour examen. Ce dépôt marque le début d’une période de 12 mois maximum à l’issue de laquelle les autorités devront se prononcer sur l’octroi éventuel d’une licence bancaire", lit-on dans un communiqué. L'aval devra toutefois venir du super régulateur européen des banques, la BCE.  

NewB espère ouvrir ses portes en 2020 avec un objectif: "créer des alternatives économiques et collectives qui nous conduisent vers une société davantage respectueuse de la planète et de ses habitants."

Les produits financiers qui seront offerts sont:

• un compte courant avec une carte de paiement

• un compte épargne

• des crédits (court terme dans un premier temps)

• des fonds d'investissements éthiques (Et ce 12 mois après le lancement de la banque)

• des produits d'assurance

 

Opération séduction

Outre le dépôt du dossier de licence, NewB lance une nouvelle campagne d'adhésion avec l'ambition d'accroître sa base de 50.000 coopérateurs. Pour ce faire, elle sera soutenue par les associations qui sont montées à bord de l'aventure. Comme pour les précédentes campagnes, un montant d'investissement maximal sera fixé à 20 euros.

Enfin, le sésame bancaire est une chose, encore faut-il avoir les fonds propres indispensables au fonctionnement d'une banque. Ce sera un autre défi. Le montant qu'il faudra lever n'est pas encore précisé et devra faire l'objet de discussions avec les régulateurs.   

Va-t-on voir des institutionnels monter à bord, après l'arrivée de mutuelle française Monceau il y a deux ans? Pour Bernard Bayot rien ne s'y oppose... à condition de jouer le jeu d'une coopérative.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n