Argenta prend le virage des services payants

©Kristof Vadino

La banque d’épargne flamande lancera l’an prochain trois nouvelles formules de compte payantes. Une rupture avec ce qui fut longtemps le fer de lance d’Argenta.

Le compte bancaire gratuit qui permet à Argenta d’attirer des clients avisés continuera à exister. Mais en marge de ces comptes, le bancassureur souhaite lancer dès l’an prochain trois formules payantes assorties de services supplémentaires.

Les formules qui seront retenues pour ces nouveaux comptes sont toujours qualifiées de "work in progress". Ce n’est qu’à la fin de l’année que la banque décidera des fonctionnalités dont jouira chacune de ces formules et le prix qui sera facturé aux clients. Dans les documents de travail qu’un vent favorable nous a fait parvenir, il est question de deux packages facturés à hauteur de 3 ou 5 euros par mois qui donneront droit à deux cartes de crédit dont les plafonds de dépenses seront plus élevés que dans la version gratuite. La formule la plus chère comprendra également une assurance en cas de problèmes liés à des achats en ligne ou d’annulation de billets ou de voyages.

"Un sondage réalisé auprès de nos clients révèle qu’une partie d’entre eux sont prêts à payer pour ces services supplémentaires."
Inge Ampe
Directrice commerciale d'Argenta

"Le contenu et le tarif de ces formules n’ont pas encore été définitivement fixés", souligne la directrice commerciale Inge Ampe. "Tout peut encore changer." Inge Ampe souligne qu’Argenta compte maintenir la formule de compte gratuit. "Nous nous attendons à ce que 85% de nos clients conservent leur compte gratuit. La gratuité est inscrite dans notre ADN et cela ne devrait pas changer: paiements instantanés, retraits d’argent aux automates d’autres banques, etc. Ces services resteront gratuits."

Google Pay et Apple Pay en vue

Mais avec sa nouvelle offre, Argenta prend un virage important. Même si la banque déclare tenir à la gratuité de ses services, elle semble avoir compris que cette stratégie a atteint ses limites si elle veut proposer d’autres services. "Si nous voulons proposer un jour des possibilités de paiement comme Google Pay ou Apple Pay, nous serons de toute façon obligés de rétribuer ces entreprises technologiques", explique Ampe. "Il nous est donc difficile d’inclure ces services dans le cadre de nos comptes gratuits. Par ailleurs, un sondage réalisé auprès de nos clients révèle qu’une partie d’entre eux sont prêts à payer pour ces services supplémentaires."

Le gratuit au défi

Avec la persistance des taux bas, les investissements exorbitants dans la digitalisation et le renforcement des règlementations qui pèsent sur les coûts, il est devenu plus difficile pour une banque comme Argenta de ne rien facturer aux clients pour des services supplémentaires. L’an dernier, son CEO Marc Lauwers avait déjà déclaré que la banque allait devoir examiner si elle pourrait à terme maintenir la gratuité de tous les services de paiement.

Argenta n’est d’ailleurs pas la seule institution financière à mener cette réflexion. Ces dernières années, de nombreuses banques ont augmenté leurs tarifs ou commencé à facturer des services autrefois gratuits (lire notre dossier Mon Argent). Argenta et la banque en ligne Keytrade sont aujourd’hui les seules banques en Belgique à encore proposer un compte de paiement totalement gratuit.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés