Bâle III oblige Standard Chartered à lever 3,8 milliards

©Reuters

La banque britannique Standard Chartered annonce une augmentation de capital entièrement garantie à hauteur de 3,8 milliards d'euros, afin de renforcer ses fonds propres. Le fonds souverain de Singapour, Temasek, qui est déjà le premier actionnaire de la banque a l'intention de prendre part à l'opération.

La banque britannique Standard Chartered a annoncé mercredi une augmentation de capital entièrement garantie d'un montant net de 3,3 milliards de livres (3,8 milliards d'euros) pour renforcer ses fonds propres, conformément aux normes bancaires internationales de Bâle III.

Standard Chartered, dont l'activité est focalisée sur l'Asie et les pays émergents, va émettre une action nouvelle pour huit existantes, au prix unitaire de 1.280 pence, ce qui représente un rabais de 33% par rapport à son cours de clôture de mardi.

La banque a expliqué dans un communiqué que cette levée de fonds lui permettrait de remplir les exigences plus sévères en termes de fonds propres qui vont découler de l'application des normes bancaires dites de Bâle III, tout en continuant "de saisir des opportunités à travers l'Asie, l'Afrique et le Moyen-Orient, et de se concentrer sur sa stratégie de croissance organique".

Le fonds souverain de Singapour, Temasek, qui est déjà le premier actionnaire de la banque, avec près de 20% du capital, a l'intention de prendre part à l'opération à hauteur de sa participation existante.

Les banques JP Morgan, Goldman Sachs et UBS se sont par ailleurs portées garantes de l'augmentation de capital, c'est-à-dire qu'elles se sont engagées à souscrire les nouveaux titres qui ne trouveraient pas preneur.

Les normes de Bâle III prévoient qu'au terme d'une phase d'adaptation qui s'achèvera fin 2018, le ratio de fonds propres "durs" des banques (actions et bénéfices mis en réserve) rapportés à leurs engagements, devra atteindre 7% en intégrant un coussin ou amortisseur censé les protéger en cas de crise financière.

Ces règles seront soumises à l'approbation des pays du G20 lors du sommet des 11 et 12 novembre à Séoul.

Parallèlement à l'annonce de cette augmentation de capital, la banque a fait un point sur ses performances du troisième trimestre, assurant avoir continué à enregistrer de "très bons progrès", avec une activité et des bénéfices "records" comme au premier semestre.

"Standard Chartered a dégagé une nouvelle performance solide, avec des niveaux records d'activité et de bénéfices à fin septembre", a assuré le directeur général de la banque, Peter Sands.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés