Banques: enfin des stress-tests convaincants?

Reuters ©REUTERS

La BCE veut tester pour de bon la solidité des banques après deux échecs. Jorg Asmussen promet que cette fois, l'évaluation sera conduite de façon "rigoureuse".

La Banque centrale européenne (BCE) compte évaluer pour de bon la solidité des établissement financiers, après l'échec de deux précédents tests de résistance, a affirmé vendredi l'un de ses principaux dirigeants Jorg Asmussen.

La BCE se prépare activement à prendre à sa charge la supervision des banques européennes, une responsabilité qui lui a été confiée pour donner plus de crédibilité à la surveillance financière.

Deux précédents exercices de "stress tests", réalisés sous l'égide de l'Autorité bancaire européenne (l'ABE, qui associe les superviseurs nationaux), se sont révélés être des échecs flagrants. Les évaluations n'ont en effet pas permis de déceler la situation très délicate dans laquelle se trouvaient certaines banques.

"Pour un certain nombre de raisons, deux tests de résistance ont échoué à établir la transparence", a affirmé vendredi  Asmussen, en marge d'une réunion des grands argentiers européens à Vilnius. "Nous avons une troisième et peut-être dernière chance de le faire."

Il a promis que l'évaluation serait conduite de façon "rigoureuse", en sorte d'"avoir un secteur bancaire capable de prêter à l'économie réelle".

• Au cours de l'été, la BCE avait indiqué qu'elle travaillait à des critères clairs pour évaluer la qualité des actifs d'une banque, afin d'éviter que des particularités nationales ne permettent de dissimuler les difficultés réelles.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect