BKCP revient dans le vert

Le président du comité de direction, Werner Rogiers, atteint par la limite d'âge, a cédé sa place à Jacques Favillier.

La banque spécialisée dans l'épargne et le crédit, BKCP, a clôturé 2009 sur un résultat net consolidé de 6,7 millions d'euros. En 2008, il affichait une perte de plus de 17 millions.

Bruxelles (L'Echo) - BKCP clôture son exercice 2009 sur une note qu’il juge "satisfaisante". La filiale belge du Crédit Mutuel Nord Europe affiche un résultat net en progression à 6,67 millions d’euros. Un an auparavant, le rouge vif s’était invité chez BKCP qui enregistrait alors une perte de plus de 17,5 millions d’euros.

"Ce résultat est la conséquence de la combinaison de facteurs tant internes qu’externes", lit-on dans un communiqué. Concrètement, la banque revient sur la normalisation de la courbe des taux, la forte baisse des taux à court terme et la gestion des coûts.

Le groupe ajoute également que l’ancrage de l’enseigne dans son métier bancaire traditionnel qu’est l’épargne et le crédit "a permis de maintenir le cap en 2009 dans un contexte économique et financier toujours difficile".  "Le bilan positif du BKCP en 2009 fait suite aux efforts consentis par la banque en termes de simplification et d’amélioration des processus opérationnels interne", poursuit-elle.

La simplification avait été entamée en 2000 lorsque le CMNE était devenu l’actionnaire principale de la SA Crédit professionnel. Elle s’est poursuivie avec l’intégration de 7 banques régionales. Des banques régionales, qui en mai 2009 ont juridiquement fusionné et basculé vers une plateforme informatique unique.

Le portefeuille client a également connu une évolution positive (12,5 %).

Côté encours, notons une hausse de 22 % à 2,6 milliards pour les dépôts et contre un léger recul de 0,7 % pour l’encours des crédits à 1,1 milliard.

Le groupe a encore procédé à la fin mars à une augmentation de capital à concurrence de 41,6 millions d’euros. Le produit net bancaire de BKCP ressort à 65,3 milliards d’euros en croissance de 35 % sur base annuelle.

Rappelons néanmoins qu’en 2008, les résultats de l’enseigne avaient été marqués par l’acquisition de la West-Vlaamse Bank.

Pour l’avenir, BKCP entend poursuivre le processus entamé avec pour maîtres mots, affirme-t-il: la rationalité, l’efficacité et la transparence.

Notons pas ailleurs qu’à partir de ce 1e juin, Werner Rogiers, atteint par la limite d’âge, a cédé le siège de président du comité de direction du CP SA à Jacques Favillier, actuel vice-président.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés