BNB cherche directrice

Marcia de Wachter ©BELGA

Marcia De Wachter a annoncé son retrait à la fin de l’année. La BNB n’aura plus aucune femme dans son comité de direction, sauf si…

Marcia De Wachter, 64 ans, vise de nouveaux horizons et va figurer sur la liste CD&V à Overijse en deuxième position lors des prochaines élections communales. Même si son mandat de directrice de la Banque nationale de Belgique (BNB) courait jusqu’en 2020 (il avait été renouvelé l’an dernier), elle a décidé de le raccourcir. Elle pourrait ainsi partir quasi en même temps que Jan Smets, qui quittera ses fonctions de gouverneur le 1er janvier 2019 (il sera remplacé par Pierre Wunsch, étiqueté MR).

Deux CD&V quitteront donc la Banque nationale mais un seul intégrera le comité de direction, ce qui ramènera le nombre de membres du comité de 7 à 6, conformément aux désirs de meilleure gouvernance. Certains confient d’ailleurs que le départ de Marcia De Wachter a peut-être été un peu accéléré par le CD&V afin de renouveler plus rapidement les cadres.

Sa carrière n’a pas été un long fleuve tranquille, loin de là. Elle a toujours été perçue comme étant la "protégée" de l’ancien gouverneur Alfons Verplaetse. C’est lui qui l’avait propulsée en tant que porte-parole de la BNB, avant qu’elle n’entre au comité de direction de la Banque. Elle y est même devenue vice-gouverneur, avant d’être ensuite "rétrogradée" au poste de directrice pour des raisons d’équilibre politique.

Au cours de sa carrière, De Wachter, que certains voyaient à un moment à la BCE à Francfort, a provoqué plusieurs controverses. En tant que directrice au sein de la Commission bancaire, financière et des assurances (CBFA), elle avait été placée "sous surveillance" en 2006 après des propos tenus dans la presse. Elle avait déclaré que les dépôts des épargnants étaient mieux protégés au sein d’une banque que dans une compagnie d’assurances. De tels propos avaient fait bondir les assureurs. Elle avait alors été priée officiellement de ne plus s’exprimer vers l’extérieur.

Pour la remplacer à la BNB, divers noms circulent: Steven Vanackere mais aussi Caroline Ven. Cette dernière semble avoir le bon profil: elle a travaillé comme économiste à la KBC et à la FEB mais aussi dans les cabinets d’Yves Leterme et Herman Van Rompuy. Et surtout il s’agit d’une femme…

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect