BNP Paribas compte supprimer jusqu'à 1.800 postes en Pologne

©Reuters

Bank BGZ BNP Paribas, issu du rapprochement entre BNPP Bank Polska et Bank BGZ, fera l'objet d'un processus "d'intégration opérationnel" au cours des deux prochaines années... Avec de nombreuses suppressions de postes.

BNP Paribas envisage la suppression de jusqu'à 1.800 postes sur deux ans dans le cadre de la fusion de deux de ses filiales en Pologne, a-t-on appris vendredi auprès du géant bancaire français.

L'autorité polonaise de contrôle financier (KNF) a définitivement approuvé jeudi le rapprochement de Bank BGZ et BNP Paribas Bank Polska, qui devrait être formellement parachevé dans les prochaines semaines.

La nouvelle entité, qui s'appellera Bank BGZ BNP Paribas, fera l'objet d'un processus "d'intégration opérationnel" au cours des deux prochaines années, précise un communiqué diffusé jeudi.

Cette consolidation entraînera la suppression de jusqu'à 1.800 postes, selon un porte-parole du groupe. "Il n'est absolument pas certain qu'on atteigne ces 1.800 postes, qui est un maximum", a-t-il précisé.

BNP Paribas avait conclu en décembre 2013 un accord avec son homologue néerlandaise Rabobank pour la rachat de sa filiale polonaise Bank BGZ, valorisée alors 1 milliard d'euros par la transaction.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés