BNP Paribas et Crédit Mutuel s'allient dans le domaine de la télésurveillance

Le marché de la télésurveillance est en pleine croissance. ©AFP

Les deux grandes banques françaises vont rapprocher leurs filiales respectives en matière de télésurveillance. Le nouvel ensemble disposera d'un portefeuille de 586.000 clients.

Les banques développent de plus en plus leurs activités en dehors de la sphère strictement financière. Dans cette perspective, le groupe BNP Paribas et le Crédit Mutuel annoncent aujourd'hui un rapprochement stratégique et industriel entre leurs filiales respectives, Protection 24 et Euro Protection Surveillance. Concrètement, cette dernière va acquérir Protection 24 tandis que BNP Paribas entrera au capital d'Euro Protection Surveillance.

9
%
En Belgique, le taux d'équipement en matière de télésurveillance n'atteint que 9%.

Les deux établissements ne donnent pas les détails financiers de l'accord, mais celui-ci devrait être finalisé pour cet été. Il permettra aux deux banques de consolider leurs positions sur un marché en pleine croissance, qui se trouve actuellement à un tournant grâce aux nouvelles technologies.

Perspectives en Belgique

La nouvelle offre de télésurveillance sera également proposée en Belgique, via BNP Paribas Fortis d'une part et Beobank de l'autre, qui fait partie du groupe Crédit Mutuel. Le marché offre de belles perspectives en Belgique, où le taux d'équipement n'atteint que 9%, contre 21% aux États-Unis ou 18% en Norvège, à titre d'exemple.

Ces nouveaux produits s'intégreront dans le segment Living de l'écosystème beyond banking de BNP Paribas Fortis via une distribution omnicanale, permettant notamment une souscription numérique. Ils pourront aussi être proposés sous forme de vente croisée aux clients concluant un emprunt hypothécaire, mais aussi de manière indépendante.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés