BNP Paribas Fortis pâtit de la situation turque

©belga

Propriétaire d'une partie de la banque turque TEB, BNP Paribas Fortis n'a pas pu rester insensible à la chute de la monnaie locale.

Résultat semestriel en légère hausse confirmé pour BNP Paribas Fortis. Sa maison-mère avait, il est vrai, déjà dégagé un coin du voile lors de la présentation des résultats du groupe en août dernier.  

"Dans un climat international très volatile et malgré la pression résultant des taux d'intérêt toujours faibles, nous avons réussi à maintenir à niveau nos revenus et avons poursuivi notre rôle de financement tant auprès des particuliers que des entreprises." L'histoire comporte toutefois un mais...

Le résultat net s'établit donc à 934 millions d'euros (+0,3%). Si on tient compte d'éléments exceptionnels, ce résultat chute certes de 11%. Parmi ces éléments, citons la débâcle de la livre turque. Rappelons que la banque belge détient directement ou indirectement la moitié de sa consoeur turque, TEB.

Les revenus s'établissent à 4,1 milliards d'euros (+0,7%) dans un climat où les marges d'intérêts restent sous pression et où les coûts ont augmenté de 1,5%. La stabilité des revenus est due à la forte croissance malgré tout des activités en Turquie, compensée par des revenus moindres en Belgique et au Luxembourg. En Belgique, les revenus reculent de 3,7%. BNP Paribas Fortis explique ce recul par les faibles marges sur les dépôts, des taux bas et les maigres commissions  financières.

Les encours de crédit des clients de la banque ont atteint 200 milliards d'euros (+5,9% sur base annuelle) là où les dépôts ont progressé de 5,6% à 174 milliards. La banque parle ainsi d'une "activité forte et en croissance continue".

Enfin, l'accent reste mis sur la digitalisation. BNP Paribas Fortis se targue d'un taux de 32% de ventes de produits bancaires effectuées fin juin par le canal digital. Pour les services bancaires au quotidien, les clients se tournent désormais à 43% vers ce canal.

Côté briques, l'enseigne dispose encore d'un réseau de 705 agences qui devrait se réduire à 678 sites fin de l'année. En outre, la première agence BE.Connected (qui offre un point de contact numérique au centre-ville) est désormais opérationnelle à Bruxelles et trois autres agences devraient faire leur apparition en 2019. 

BNP Paribas finalise l'acquisition d'ABN Amro au Luxembourg

Début de l'année, la banque néerlandaise ABN Amro avait annoncé son retrait du marché luxembourgeois. Il avait alors conclu un accord avec le Français BNP Paribas en vue de lui céder ABN Amro Bank Luxembourg. 

Aujourd'hui, le groupe annonce la finalisation de l'acquisition des activités luxembourgeoises de banque privée et d'assurance du mastodonte néerlandais.

→ Le pôle assurance est donc intégré dans Cardif Lux Vie
→ Le pôle banque privée est repris par BGL BNP Paribas (détenue à 50% plus une action par BNPP Fortis)

"La décision de renforcer encore davantage les positions de notre groupe dans les secteurs de la banque privée et de l'assurance au Luxembourg reflète notre volonté de jouer un rôle actif dans le développement du secteur financier luxembourgeois."

Cette acquisition, qui représente pour la banque privée 5,6 milliards d'euros d'actifs sous gestion, renforcera la position de la banque auprès des grands entrepreneurs européens.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content