BNP Paribas: les bonus divisés par deux

©Bloomberg

La banque française va accorder un total de 490 millions d'euros à ses collaborateurs, soit près de la moitié du montant de 2010.

BNP Paribas va accorder à ses collaborateurs près de 490 millions d'euros de bonus au titre de l'exercice 2011, un montant divisé par deux par rapport à ce qui avait été décidé l'an dernier, lit-on lundi dans le document de référence actualisé de la banque française. Quelque 3.479 collaborateurs de la banque se partageront ainsi une enveloppe de 488,67 millions d'euros, soit une moyenne de 140.465 euros par bénéficiaire. L'an dernier, BNP Paribas avait accordé une enveloppe d'un milliard d'euros de bonus.

La banque de financement et d'investissement (BFI) reçoit la plus grosse part du gâteau avec un bonus global de 464,5 millions d'euros.

Le socialiste François Hollande, qui a remporté dimanche l'élection présidentielle, a prévu dans son programme renforcer l'encadrement des bonus en France et entend aussi séparer les activités des établissements bancaires pour isoler les activités purement spéculatives.

En février dernier, Jean-Laurent Bonnafé, le directeur général de BNP Paribas, avait indiqué que les bonus seraient cette année réduit de moitié en raison de la crise financière dans la zone euro qui a fortement ébranlé les activités de marché des banques. L'établissement français précise dans son document de référence que les bonus 2011 seront versés pour moitié sous forme d'actions et pour l'autre moitié en numéraire. Et comme le veut la réglementation, les deux-tiers des bonus feront l'objet d'un versement différé entre septembre 2012 et septembre 2015.

La banque a lancé l'an dernier un programme de restructuration de sa BFI et a prévu de supprimer près de 1.400 postes, les plans de départs volontaires devant être bouclés d'ici fin juin.

 

De son côté, la Société générale va verser 410 millions d'euros de bonus à 3.546 de ses collaborateurs (hors mandataires sociaux), soit 115.623 euros par bénéficiaire, ce qui représente une baisse de 44% par rapport à l'année précédente, lit-on dans le rapport sur les politiques et pratiques de rémunération 2011 publié par la banque.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés