Publicité
Publicité

BNP Paribas renonce à financer les centres de détention controversés aux USA

Qualifié de "meilleure banque au monde pour la finance durable" l'an dernier, le groupe BNP Paribas est pointé du doigt pour les liens étroits de sa filiale américaine avec l'un des deux gestionnaires majeurs des centres de détention US où sont enfermés des immigrés clandestins et leurs enfants. Dans un mail, le groupe affirme qu'il mettra fin au financement des gestionnaires de ces centres.