BNPP Fortis accélère la fermeture de ses agences

©Photo News

La banque chiffrera l’ampleur de la nouvelle saignée au début du mois d’avril.

BNP Paribas Fortis va accélérer la réduction de son réseau d’agences, a appris la rédaction auprès de plusieurs sources. Cette mesure s’ajoute ainsi à la suppression de plus de 2.000 emplois au cours des trois prochaines années, qui avait été annoncée au cours de la semaine écoulée.

Ces emplois seront perdus en majorité au niveau des services centraux et de support. Le reste devra donc venir du réseau commercial, à savoir les agences bancaires. "Les annonces de cette semaine ne sont qu’un avant-goût des restructurations à venir", dit-on en haut lieu. "Il est évident que la réduction du nombre d’agences va s’accélérer", déclare une autre source.

"Les annonces de cette semaine ne sont qu’un avant-goût des restructurations à venir."

À la fin de 2018, BNPP Fortis comptait encore, après plusieurs opérations d’amaigrissement, quelque 680 agences (sans compter le second canal commercial, Fintro). Du fait de la numérisation croissante du secteur bancaire, les clients sont de moins en moins nombreux à se rendre dans leur agence. Et cette évolution s’est encore accélérée ces derniers temps. En octobre dernier, la banque annonçait ainsi que 62 de ses agences allaient fermer rien qu’en 2019. Pour l’heure, BNPP Fortis ne sait pas encore précisément le nombre de points de vente qui s’ajoutera à cette liste.

La banque procédera à cet exercice chiffré au début du mois d’avril et en annoncera le résultat par la suite. À quelle date? Rien n’a filtré à ce sujet. Mais à la mi-avril, un conseil d’entreprise est prévu avec, à son ordre du jour, les résultats de l’an dernier. Quelques jours plus tard, ce même conseil se réunira à nouveau mais, pour l’instant, sans ordre du jour précis. La question sera abordée également à la fin du mois de mars lors d’un séminaire de deux jours de la direction de la division retail & private banking, organisé en dehors des murs de la banque. La réunion s’annonce cruciale puisque tous les directeurs régionaux du pays y participeront également.

L’ampleur de la nouvelle saignée dépend partiellement de la possibilité de réduire le nombre de collaborateurs par agence sans devoir se résoudre à une fermeture. "Ce n’est qu’une des hypothèses encore sur la table", nous dit une source. BNPP Fortis prendra en compte également les mouvements des autres grandes banques à cet égard. "L’adaptation du réseau s’est toujours inscrite dans un jeu concurrentiel stratégique", souligne un spécialiste.

La banque se prépare également à adresser un autre message, cette fois positif à son personnel et à sa clientèle. Elle passera en revue, peut-être en avril aussi, les initiatives en cours en mettant mieux en avant les grands axes de sa stratégie. "Il ne s’agit pas d’un nouveau plan stratégique. Mais BNP Paribas Fortis veut répondre à ceux qui prétendent que l’entreprise n’a pas une vision claire de son avenir et donner aux managers un instrument leur permettant de mieux comprendre le cap qu’ils doivent suivre. La banque veut démentir l’impression qu’elle ne prend pas d’initiatives et montrer qu’elle est au contraire actrice des changements à l’œuvre dans le secteur", nous dit une source. BNPP Fortis n’a pas souhaité nous commenter ces informations hier.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect