BNPP Fortis mise sur PaxFamilia pour décrisper les successions

Stéphane Vermeire tient les rênes de la division private banking et wealth management chez BNP Paribas Fortis. ©Frank Toussaint

La banque avait investi il y a un an dans la fintech belge, qui a développé une plateforme digitale de planification financière et successorale. BNP Paribas Fortis lance aujourd’hui le service à sa clientèle de banque privée et de wealth management.

"Au fond, notre rôle est de bien faire dormir nos clients." Olivier Van Belleghem, directeur wealth management chez BNP Paribas Fortis, résume ainsi son job. C’est aussi dans ce but que la banque lance ce lundi PaxFamilia, plateforme digitale de planification financière et successorale.

PaxFamilia n’appartient pas à la banque: cet outil a été conçu par une fintech, GuiSquare, fondée en 2017 par un trio belge.

PaxFamilia n’appartient pas à la banque: cet outil a été conçu par une fintech, GuiSquare, fondée en 2017 par un trio belge (Gaëtane Meurant, Guillaume de Monie et Guillaume Desclée). Quelques mois plus tard, BNP Paribas Fortis prenait 25,3% au capital de la start-up bruxelloise en y injectant 1,3 million d’euros. Ce partenariat débouche aujourd’hui sur l’ajout de PaxFamilia à l’offre de la banque pour les clients qui ont signé avec elle une convention patrimoniale.

La première banque du pays l’est aussi dans les créneaux du private banking (250.000 à 5 millions d’euros, hors immobilier) et du wealth management (à partir de 5 millions d’euros). BNP Paribas Fortis revendique 66 milliards d’euros d’actifs sous gestion, détenus par quelque 100.000 clients.

La banque a l’exclusivité sur PaxFamilia pour le secteur financier en Belgique et pour l’ensemble des marchés où BNP Paribas est active en banque privée et wealth management. De son côté, la start-up commercialise son produit auprès de clients professionnels (notaires, family offices, etc.).

Vue d’ensemble

BNP Paribas Fortis cherchait depuis un moment à moderniser sa proposition en banque privée, et notamment à la rendre plus digitale. La banque y travaillait en interne mais, dès les premiers contacts avec PaxFamilia, Stéphane Vermeire, le patron de la division private banking et wealth management, a compris qu’il avait trouvé ce qu’il cherchait.

66 milliards €
BNP Paribas Fortis revendique 66 milliards d’euros d’actifs en gestion pour sa clientèle private banking et wealth management.

"PaxFamilia permet d’avoir une vue globale, centralisée, documentée et sécurisée de votre situation patrimoniale", résume son adjoint, Olivier Van Belleghem. Le client peut y injecter toute une série de données (structure de la famille, contrat de mariage, titres de propriétés, avoirs divers et variés – immobiliers, mobiliers, assurances –, donations…), il peut aussi archiver des documents dans un coffre-fort digital (qu’il peut partager avec d’autres ou pas).

De quoi dresser des projections financières, de quoi surtout préparer une succession en connaissance de cause, en temps utile et à tête reposée. Voilà bien ce qui manque souvent lors d’un héritage: une vue précise et complète de la situation et de la sérénité.

"Il ne s’agit pas ici de remplacer le banquier privé, le conseil reste essentiel dans notre métier, insiste Stéphane Vermeire, mais de simplifier la vie des clients."

Pour tout le monde?

On remarquera que l’outil serait utile à tout un chacun, client de banque privée ou pas. Le manque de transparence et les ennuis administratifs guettent toutes les successions, grandes ou petites. "C’est vrai, admet Stéphane Vermeire. Rien n’interdit d’envisager ultérieurement ce service pour d’autres clients."

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect