Caixa et Bankia s'unissent pour créer un géant espagnol

Le projet de fusion entre Caixabanka et Bankia a plutôt les allures d'un rachat de la seconde par la première. ©REUTERS

Les conseils d'administration de Caixa et Bankia ont validé leur rapprochement. La nouvelle entité détrônera Santander et BBVA en termes d'actifs gérés.

L'information était tombée début septembre: Caixa discutait fusion avec la banque détenue par l'État espagnol Bankia. Objectif: créer la plus grande banque espagnole avec plus de 650 milliards d'euros d'actifs.

"Ce rapprochement a des aspects très positifs."
Pedro Sanchez
Premier ministre espagnol

L'opération, désormais validée par les conseils d'administration des deux établissements, devrait générer environ 770 millions d'euros de synergies et 290 millions d'euros de revenus supplémentaires par an. Des craintes émergent déjà au sujet des répercussions de ce rapprochement sur l'emploi. Le journal économique espagnol Expansion avance le risque de voir près de 9.000 postes supprimés.

Tout bénef!

Le feu vert des conseils des deux banques fait suite à d'âpres négociations auxquelles a participé l'État espagnol, premier actionnaire de Bankia avec 61,8% des parts. En 2012, il avait injecté plus de 22 milliards d'euros dans la banque pour lui éviter d'être emportée par la crise financière.

Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez a d'ores et déjà déclaré que ce rapprochement avait "des aspects très positifs". Il a souligné le bond de l'action Bankia depuis l'annonce de l'étude du rapprochement (+33%) et l'intérêt pour la participation de l'État et le remboursement de l'aide.

Davantage un rachat qu'une fusion

Présenté comme un projet de fusion, cette opération a plutôt les allures d'un rachat de Bankia par Caixabank. Celle-ci est près de trois fois plus grosse que la première en termes de capitalisation boursière et près de deux fois en termes d'actifs sous gestion.

650 milliards
d'euros
La fusion Caixa-Bankia créera la plus grande banque espagnole avec plus de 650 milliards d'euros d'actifs.

Caixabank propose ainsi 0,6845 action pour chaque titre Bankia, ce qui, selon elle, représente une prime de 20% sur l'action Bankia valorisée 1,41 euro.

L'opération devrait détrôner Santander et BBVA, les deux plus grandes banques espagnoles en termes d'actifs. Néanmoins, ces deux enseignes restent davantage développées à l'international.

Une nouvelle vague de consolidations?

Le secteur bancaire espagnol vit depuis la crise financière au rythme des rapprochement. Le nombre de banques s'est ainsi réduit depuis 2008 de 55 à 12. Néanmoins, une accélération de la consolidation reste possible. Elle permettrait de réduire les coûts alors que le secteur souffre de la récession économique liée à la crise du coronavirus.

Cette semaine, Pablo Hernández de Cos, le gouverneur de la banque centrale espagnole, déclarait qu'il y avait "de la marge pour les fusions, qui aideraient à renforcer le secteur dans son ensemble et seraient une aubaine pour les petits prêteurs individuels."

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés