Publicité

Canto transfère 750.000 euros, mais son appel fait un flop

L'ex-star du football, lui-même icône de la publicité, est marié à l'actrice Rachida Brakni, qui figure dans des spots publicitaires au bénéfice de... la banque LCL. L'appel lancé par Eric Cantona pour vider les banques ce mardi ne semble guère avoir été suivi.

L'appel d'Eric Cantona à retirer l'argent des banques pour faire la révolution ne suscitait pas de mouvement de masse aux guichets mardi en France, même si l'ex-star de Manchester United a retiré 750.000 euros (un montant tout juste inférieur à la première tranche de l'ISF) de la banque Leonardo vers un compte courant ouvert à son nom au Crédit Agricole.

A Paris, Lille et Marseille, tout comme en Belgique, l'appel à retirer son argent des banques semblait très peu suivi.

Dans une vidéo qui fait du buzz sur l'internet, "Canto" a affirmé début octobre que "s'il y a 20 millions de gens qui retirent leur argent, le système s'écroule". "La révolution se fait par les banques (...). Au lieu d'aller dans les rues faire des kilomètres (pour manifester), tu vas à la banque de ton village et tu retires ton argent", avait-il lancé.

L'ex-star du football, lui-même icône de la publicité, est marié à l'actrice Rachida Brakni, qui figure dans des spots publicitaires au bénéfice de... la banque LCL.

Débordée, affichant l'air las de celle qui s'attend à essuyer un refus, l'actrice y joue le rôle d'une cliente venue voir son banquier pour souscrire un prêt immobilier. Celui-ci se plie ensuite en quatre pour la satisfaire, si bien que la jeune femme, d'abord incrédule, se détend et un large sourire éclaire son visage. La publicité a été diffusée à la télévision au printemps dernier.

Eric Cantona a lui aussi prêté sa "gueule", son charisme et son accent marseillais à plusieurs marques, des rasoirs Bic à la Renault Laguna en passant par les caméscopes Sharp , la Neufbox de Neuf Telecom ou encore la marque Légionnaire de Nike.

Interrogée sur France Info, la ministre des Solidarités Roselyne Bachelot ne s'est pas privée mardi de souligner les contradictions de l'acteur. Fustigeant une initiative qui pourrait pénaliser les "Français les plus modestes", elle a rappelé que M. Cantona faisait "de la publicité pour des voitures, des rasoirs" tandis que "son épouse fait de la publicité pour un système bancaire". 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés