CBC davantage en mode croissance que restructuration

©doc

L'enseigne bancaire wallonne du groupe KBC n'est pas touchée par les annonces de suppressions d'emplois de sa maison-mère. Au contraire, la direction de la banque met la touche finale à son prochain plan de croissance 2025.

Alors que sa maison-mère KBC annonce rien que pour la Belgique la suppression de 1.400 emplois en trois ans, CBC passe entre les gouttes. L'enseigne, présente en Wallonie, est "une entité à part et a son propre plan d'expansion", nous explique-t-on chez KBC.

L'année dernière, l'enseigne déménageait son siège social de la Grand-Place bruxelloise vers les quais de la Meuse à Namur, histoire aussi de se rapprocher de son tissu économique.

CBC, le challenger wallon

En effet, en 2014, le groupe KBC avait revu sa stratégie pour le territoire belge: KBC s'étendra en Flandre, CBC partira à la conquête des Wallons alors que KBC Brussels se tournera vers le tissu très métissé de Bruxelles.

35%
parts de marché
Lors de la présentation de son plan en 2015, CBC se donnait pour mission d'atteindre les 35% de parts de marché à l'horizon 2020.

À l'époque, le groupe ambitionnait pour CBC d'ici 2020 les 400 millions d'euros de revenus. La banque avait pour mission d'atteindre les 35% de parts de marché.

→ 10% auprès des particuliers
→ 13-14% en personal et private banking
→ 27% du côté des PME

Quel avenir?

Où en est-on? "Le plan fonctionne bien", nous informe-t-on chez CBC. La direction met toutefois le point final à la nouvelle stratégie et ses nouveaux objectifs avec un horizon de 2025. Le plan sera présenté en interne dans les prochaines semaines. 

Au sein de l'enseigne, la tendance est donc davantage à la croissance qu'à la réorganisation. À ce jour, la banque emploie 1.100 collaborateurs. Son réseau est constitué de 86 agences avec 7 centres de banques privées.

Si la banque CBC n'est pas visée par ce plan, reste une autre question: KBC Brussels sera-t-elle logée à la même enseigne que son homologue wallon? Si CBC est une entité juridique différente, KBC Brussels fait, elle, partie du giron KBC Belgique. Néanmoins, au sein du groupe on se refuse à détailler la répartition des suppressions département par département. "KBC Brussels est une marque relativement jeune. La situation y est donc différente", confirme-t-on tout au plus.  

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés