Cinq banques britanniques en quête de 32 milliards

©AFP

La Banque d'Angleterre a indiqué que cinq banques britanniques avaient besoins de renforcer leurs fonds propres pour atteindre un ratio de 7%.

Cinq grandes banques britanniques avaient, fin 2012, des besoins en fonds propres de 27,1 milliards de livres (31,6 milliards d'euros) pour atteindre un ratio de 7% de fonds propres "durs", a annoncé la Banque d'Angleterre (BoE), révisant ainsi à la hausse sa première estimation d'environ 25 milliards publiée fin mars.

"L'évaluation de l'Autorité de contrôle prudentiel (PRA, qui dépend de la BoE) est que fin 2012 cinq des huit banques (testées) - Barclays, Co-operative Bank, Lloyds Banking Group, Nationwide et RBS) (...) avaient des besoins de 27,1 milliards pour atteindre ce niveau" de fonds propres correspondant aux règles de Bâle III, a indiqué la BoE dans un communiqué.

Alors que ces banques ont déjà lancé des mesures de renforcement de leurs fonds propres d'un montant de 13,7 milliards, quatre d'entre elles (Barclays, Co-op, Lloyds Banking Group et RBS) devront mettre en oeuvre des mesures supplémentaires d'un montant de 13,4 milliards pour atteindre ce ratio.

Ces mesures, qui incluront "des cessions et des restructurations", devront être lancées en majeure partie d'ici fin 2013 mais certaines d'entre elles pourront l'être au cours du premier semestre 2014.

Les huit plus grandes banques du pays ont participé à l'exercice de la BoE. HSBC, Standard Chartered et Santander UK n'avaient en revanche pas besoin de renforcer leurs fonds propres car elles avaient déjà atteint le ratio de 7%.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n