Publicité
Publicité

Crédit Agricole pénalisé par la Grèce

La dépréciation des titres d'Etat grecs a pesé à hauteur de 202 millions d'euros tandis que la dépréciation de l'écart d'acquisition de sa filiale grecque Emporiki a atteint au total 494 millions d'euros nets part du groupe.