Publicité
Publicité

Credit Suisse termine 2011 dans le rouge

Credit Suisse a réduit de 41% son plan de rémunération variable. Le recul est de 57% pour les membres du directoire. Ces derniers ne recevront en outre aucune rémunération variable en espèces.

Credit Suisse a présenté jeudi des chiffres inférieurs aux attentes au quatrième trimestre 2011 en raison de charges, mais a souligné que l'année en cours avait bien démarré. Le groupe a essuyé une perte nette de 637 millions de francs (526 millions d'euros), alors que les analystes prévoyaient en moyenne un bénéfice de 430 millions.

Le deuxième groupe bancaire suisse a subi l'impact de 981 millions de francs de coûts de réalignement issus de l'abandon de certaines activités et de la réduction accélérée, pour 35 milliards de francs, des actifs pondérés du risque conformément aux nouvelles réglementations Bâle III.

Publicité

Il en résulte une perte avant impôt de 1,3 milliard de francs dans la banque d'investissement. Toutefois, Credit Suisse se dit en avance sur son objectif de réduction des actifs de 80 milliards de francs qui sera atteint neuf mois plus tôt, à savoir à la fin du premier trimestre 2012.

La banque privée a de son côté enregistré un bénéfice avant impôt de 467 millions et des afflux net de capitaux de 7,6 milliards.

"Notre performance au quatrième trimestre 2011 a été décevante", reconnaît le directeur général Brady Dougan, cité dans un communiqué. "Elle reflète tant les conditions de marché défavorables durant la période sous revue que l'impact des mesures prises afin d'adapter rapidement nos activités à l'évolution des exigences réglementaires et de marché."

En conséquence, a précisé Credit Suisse le plan de rémunération variable pour 2011 a baissé de 41% et de 57% pour les membres du directoire, qui ne recevront en outre aucune rémunération variable en espèces.

Le conseil d'administration proposera un dividende de 0,75 franc par action au titre de l'exercice écoulé, contre 1,30 franc un an plus tôt. Les marchés attendaient 0,67 franc.

"Nous sommes attentifs au fait que le marché et l'environnement économique restent incertains, mais sommes encouragés par le bon démarrage de nos affaires en 2012, avec, depuis le début de l'année, un rendement des fonds propres ajusté conforme à notre objectif de 15%", a ajouté Brady Dougan.

La performance de Credit Suisse contraste avec celle de son concurrent helvétique UBS qui a annoncé mardi un bénéfice net de 393 millions de francs au quatrième trimestre mais s'est dit très prudent pour le premier trimestre.

Deutsche Bank avait surpris les marchés la semaine dernière avec une perte avant impôt de 351 millions d'euros au titre du quatrième trimestre, sa banque d'investissement ayant été pénalisée par la crise de la dette souveraine en zone euro.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Messages sponsorisés
Tijd Connect
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.
Partnercontent
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.