Crelan: "La fraude était d'origine humaine"

©Photo News

La fraude à 70 millions dont Crelan a été victime fin 2015, début 2016 n’a rien à voir avec du hacking. "On a usurpé mon identité, il y a eu faute humaine mais notre informatique n’est pas en cause."

Sans cette satanée fraude, le bulletin annuel aurait été canon. Mais voilà, après avoir été récemment victime d’une fraude pour quelque 70 millions d’euros, Crelan a publié ce mercredi des chiffres forcément moins enlevés.

L’année 2015 se termine sur un bénéfice net de 40,6 millions d’euros, contre 61,6 millions d’euros un an plus tôt. Ce recul d’un tiers s’explique par l’impact de la fraude, dont 44,6 millions d’euros à prendre sur 2015 (2016 sera impacté à hauteur de 24,5 millions d’euros) et par le poids des taxes bancaires (47,3 millions d’euros en 2015), situe Luc Versele, le CEO de Crelan.

Luc Versele nous précise que la fraude, venue de l’extérieur, n’est pas lié au système mais s’explique par "des fautes humaines". "Des procédures n’ont pas été respectées, notamment le principe des quatre yeux qui implique le contrôle d’opérations par une tierce personne tierce. Depuis l’étranger, on a usurpé mon identité pour tenter d’imposer d’autorité des opérations. Deux personnes étaient impliquées dans la banque, elles ne font plus partie du personnel. Il est important de souligner qu’il ne s’agit pas de hacking, notre système informatique n’est pas en cause", indique Luc Versele, qui signale qu’un audit externe a été demandé et est en cours, en parallèle à l’enquête judiciaire à la suite du dépôt d’une plainte par la banque.

La banque coopérative belge Crelan est arrivée à un accord avec la banque française Crédit Mutuel concernant la vente de banque en ligne Keytrade Bank.

Les deux sociétés n'ont pas donné de détails sur le montant de l'opération financière. Crelan et le Crédit Mutuel Arkéa avaient annoncé, le 7 décembre dernier, être entrés en négociations exclusives.

"La vente de Keytrade Bank renforcera considérablement la solvabilité et la solidité de Crelan, en 2016. Nous ferons ainsi partie des meilleurs élèves de la classe. Une partie du produit de la vente sera utilisée pour continuer à investir dans la croissance de Crelan", a commenté Luc Versele, président de Crelan.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés